Live-report de CROWBAR @ Secret Place, Saint Jean de Védas (FR)

— gulo gulo, 2016-05-13 (576 lectures)

Crowbar en tête d'affiche de la première soirée du "Moshfest" - festival où jouent ou devaient jouer Doom, Discharge, Blockheads, Pulmonary Fibrosis... ?

Crowbar a dissipé toutes interrogations possibles en trois morceaux. "Conquering", "The Lasting Dose", "New Dawn" - mais aussi bien, du reste, "Symmetry in White", "All I Had I Gave", ou une "No Quarter" que je n'avais jamais trouvé si splendide de rustrerie et de sincérité - tout est du hardcore dans Crowbar en chair et en os. Avec beaucoup de blues dedans, ou de doom comme vous préférez, mais du hardcore : comme dans "tu es gentil, mais ton beatdown, tu le remballes fissa et tu vas t'asseoir dans le coin". A partir de là, le Mosh Fest est en effet fini, pliez les gaules : à quoi bon mosher sur tous ces groupes d'hyperactifs, lorsqu'on a pu mosher sur ce suprême de hardcore - vos parents ne vous ont-ils pas appris que les bonnes choses se dégustent, le plus lentement possible ? Demandez donc au chanteur d' xInquisitionx, le par ailleurs plus qu'excellent groupe de fastcore qui avait ouvert la soirée, si la présence de Crowbar ici répondait à autre chose que les règles les plus simples du plaisir cru.

Kirk Windstein, avec sa dégaine de baril d'amour bougon, c'est tout à la fois et dans le même petit bonhomme Lemmy, Billy Gibbons, B.B. King, l'Oncle Fétide - et quelque chose d'infiniment triste (et néanmoins grommeleur) que ne sont pas tous les pré-cités. Et sa visqueuse (moi qui préfère entre tous Time Heals Nothing, vous imaginez si j'étais à la fête dans cette homogénéité vert-de-gris) musique d'alcoolique, faite de guitares aussi vitreuses et nauséeuses que corrosives comme un bon après-vomi, de cris des décombres invaincues, poussés cependant que la vie vous coule aimablement dans le ciment frais, aussi radieuse que peut l'être un éboulis oublié - on n'était pas nombreux, pour cette messe, mais on s'est sentis d'autant plus au chaud, bénis, en famille - resplendit en 2016 plus que jamais. Increvable, comme une carne. Grandiose. This is sludge.

CROWBAR

Retour à la liste des live-reports

Chargement...