Live-report de Release Party HANGMAN'S CHAIR + Cowards + Arkangel @ Petit Bain, Paris (F)

— lucas, 2015-09-24 (1072 lectures)

Image

 

Hangman’s chair n’ont pas déconné. Ils savent qu’il sont sur le point de sortir un sacré foutu d’album. Ils pouvaient inviter qui que ce soit à leur release party et du coup ils ont invité leurs potes; ce qui tombe bien voyez-vous puisque eux même sont pas les derniers arrivés question albums qui rossent.
J’arrive donc avec un retard tout calculé pour les première notes de Cowards qui a un peu de mal à faire ressortir l’ambiance acide et affamée de Rise to Infamy, sa haine bien bouillante. Ça ira en s’améliorant jusqu’au bout mais on en ressort moins tuméfié que prévu. C’est sûr qu’avec un batteur pareil ils ont pas trop à se soucier de grand chose non plus mais justement, si le reste avait autant les dents dehors on ne s’en porterait que mieux.
Avec Arkangel le truc qui m’a plus de suite plu c’est la bannière peinte au pinceau par des enfants mais avec un typo très agressive. Voilà un groupe qui soigne son visuel et ça fait plaisir. C’est sans parler des deux guitaristes à flying-V et en cuir par 25°; chose qui inspire toujours une sympathie totale. Les instruments sont pas encore branchés que les athlètes du KDS en sont déjà au tour de stade pour tater le terrain. Le dancefloor sera bien chauffé : de beau mouvements, des classiques bien envoyés mais pas trop de nouveauté et un peu trop lourdeau dans son  ensemble. On aurait aimé plus de grâce dans les moulinets et un jeu de jambe plus puissant. Tout ça fait néanmoins toujours aussi plaisir à voir pendant que les Belges plaquent très très fort leur hardcore sainte terreur avec la surpuissance qu’on leur devinait. Très chouette.
Mongolito j’aurai surement une inclinaison à écouter son western drone acoustique chez moi, mais là le coeur ne m’en disait pas vraiment.
Et puis place aux patrons du parisian sludge. Ils s’appellent Hangman’s Chair, ils viennent de Panam comme ils le disent si bien et ils vont aussi vous dire de tout près ce que c’est de botter des culs. Classe impériale, la voix est aussi bonne que sur disque; le son est maousse comme tout et messieurs ces morceaux… Ceux du nouveau sont aussi cold, grandioses et hymniques que les quelques écoutes les laissaient paraitre, ceux de Hope sont intouchables et les quelques sortis de A Lament font déjà figure de classiques à reprendre à plein poumon encrassé. Un des rares groupes qui peut jouer plus de 30 minutes sans faire chier qui que ce soit. Une heure et quelques de concert jouissif de bout en bout, et puissant de classe. Leur filon de musique du Delta Blues ramené par pipeline dans les bas fond de Paris est à ne surtout pas lâcher; et c’est d’ailleurs ce que vous ferez vous aussi quand vous vous serez acheté This is Not Supposed to be Positive.

10/10 would come again comme on dit sur Yelp.

HANGMAN'S CHAIR

COWARDS

Retour à la liste des live-reports

Chargement...