Live-report de EARTHSHIP + ZAUM + The Dispensing @ Pied Nu, Le Havre (F)

— Derelictus, 2015-04-19 (765 lectures)

Le Havre, c’est moche et ça ne sert à rien comme me le dit souvent un collègue de travail, et tout bon rouennais qui se respecte aussi. Sauf quand vous vous retrouvez bloqué au travail et que conséquemment vous manquez le passage de la tournée Zaum et Earthship dans votre ville de Rouen et que l’association My Bearded Party is Better Than Yours vous permet de faire une séance de rattrapage et de découvrir la salle Pied Nu qui se trouve dans un ancien fort militaire dans la haute ville du Havre, réhabilité en lieu alternatif dont cette fameuse salle appelée le Tétris.

 

Les locaux de The Dispensing ont ouvert les hostilités dans un style pas slowendable du tout : du hardcore bien virulent mais qui sait ralentir quand il le faut et intelligemment. L’on pense parfois à Kickback et à d’autres instants à Converge, notamment dans les quelques épanchements mélodiques – vous m’excuserez mes faibles références en la matière – mais ça demeurait efficace. L’un des gros atouts de ce groupe sont les trois guitares qui donnent un gros mur de son en façade et qui fait son effet.

 

Après l’ambiance des rues sinistres du Havre, place aux caravanes déambulant dans le désert avec le set, un peu court tout de même, de Zaum. La pochette de leur premier album, quasiment joué dans son intégralité, est sans équivoque, et c’est vraiment l’effet ressenti par le drone doom déployé par le duo canadien. Mystique, planant, envoûtant, les qualificatifs pour décrire cette formation sont d’une évidence même tout comme leur musique, un gros magma d’infra basse, le son de cet instrument m’a bluffé et surtout fait saliver en tant que bassiste. Les comparaisons avec Om sont évidentes, mais j’y trouve bien plus de dynamique dans les processions des canadiens. Sans aucun doute le set de la soirée.

 

Earthship a clôturé cette soirée et cette tournée européenne de belle manière, devant jouer en trio depuis quelques dates, leur second guitariste s’étant blessé il y quelques temps et a du jeter l’éponge. Pour avoir discuté avec une personne de l’organisation après la prestation de Zaum, il m’a décrit Earthship comme étant proche de Mastodon. La comparaison est plus que pertinente, avec un mélange de post hardcore velu, une pincée de sludge et de stoner, ou en tant cas assez proches des trois premiers albums des américains, sans les dérives psychédéliques de ces derniers. Autant dire que c’était drôlement efficace, notamment dans le fait que l’on se concentrait sur l’essentiel : le riffing et très peu de fioritures, même si par moment, une seconde guitare manquait tout de même pour étoffer l’ensemble.  L’on notera tout de même la bonne idée de reprendre le titre Wolverine Blues d’Entombed et un trio très content sur scène et ayant assuré un set bien dynamique comme il le faut.

 

Dans tous les cas, ça valait bien le coup de faire la route jusqu’aux confins du département, le dernière fois c’était pour Kadavar, car j’aurais bien regretté de ne pas avoir vu Zaum.

ZAUM

Retour à la liste des live-reports

Chargement...