Live-report de VERDUN @ Mojomatic, Montpellier (F)

— gulo gulo, 2011-06-08 (762 lectures)

Verdun, le doom de proximité - je vous (ré)explique pas comment j'étais en affaires diverses avec la quasi-totalité de l'effectif avant même de savoir qu'ils doomaient ensemble.

La foi est un truc qui peut jouer, dans le doom ; la foi est ce avec quoi Verdun joue ses riffs ultra-codifiés qu'on croirait tous chourrave à Electric Wizard, celle que l'on dit déplacer des montagnes, ou au moins des trucs vachement lourds comme la voûte du Mojo ou l'odeur du shit qu'on effrite, et l'humeur qu'il charrie ; le charisme modeste et industrieux de la troupe est idéalement concentré pour porter au pinacle celui de leur Dadoo de chanteur, idéalement loqueteux et excessif, qui lui joue ces morceaux comme si, non pas sa vie en dépendait, mais comme si c'était du holy terror : bien emo ... C'est un choix ; il paye, croyez-le bien, et mieux que rubis sur l'ongle.

A mieux y regarder - et quand bien même ils m'ont ce coup un brin moins scotché que la première fois, qui était le deuxième concert de leur carrière - il y a davantage à voir, chez Verdun, qu'un Wizard velu et fracassant - un Ramesses punk ? en tous cas bien plus de profondeurs ombrageuses en effervescence, qu'on en attendrait d'un groupe qui joue autant tout sur le fil du rouleau-compresseur. Allez, je suis même prêt à parier qu'il y a lieu d''en attendre beaucoup à l'avenir, de ce groupe d'orthodoxes emmenés par un fan notoire de Trap Them.

J'attends votre demo de pied ferme, les poilus.

VERDUN

Retour à la liste des live-reports

Chargement...