Live-report de FU MANCHU + Truckfighters + Valient Thorr @ L'Usine, Genève (Ch)

— Rocky Turquoise, 2007-05-04 (605 lectures)

De ces concerts où finalement, on en vient à ne plus trop se souvenir de ce qu''on fout là. En plus ça commençait très mal, avec Truckfighters, et leur rock''n''roll stoner pas folichon, jump!, jump!, jump! que même les guitaristes s''y mettent malgré les riffs qui décollent pas trop. Faut dire que le son ce soir là, à l''Usine, était particulièrement mauvais, et qu''il ne les a sûrement pas aidé a assurer une performance correcte. On entend beaucoup la grosse caisse, un peu les notes qui vont chercher dans le bas du manche, et le reste de donner mal au crâne.



Valient Thorr, c''est vraiment pas mieux. Ça avait pourtant l''air marrant. Les musiciens ont tous exactement la même gueule à base de cheveux longs et de barbe dégueulasse, de jeans moulants et de veste à patch Valient Thorr dans le dos. Ça l''était néanmoins pas vraiment, la faute à un son presque pire que pour Truckfighters : on entend à peine les guitares, juste la grosse caisse qui fait boum boum, et le chanteur qui déblatère des conneries sur la-guerre-c''est-pas-bien et à-mort-les-méchants-politiciens-qui-nous-prennent-pour-les-personnages-d''un-jeu-vidéo. À croire que le groupe n''avait de toute façon pas vraiment l''ambition d''aller plus loin, tant les compos vaguement heavy metal manquent singulièrement d''énergie, d''inventivité et de chaleur.



Fu Manchu relève légèrement le niveau. Encore que pas vraiment non plus. Hormis quelques bonnes interprétations qui filent le sourire jusqu''aux oreilles, "Boogie Van", "Mongoose" -ah ! les bons vieux refrains scandés en choeur par le groupe dans la bonne humeur communicative !- les titres plus récents donnent à peine envie d''hôcher la tête, quand ce n''est de pester contre cette saloperie de chewing-gum qui s''est collé à ma semelle et qui retiendra plus de mon attention qu''un de ces pénibles "We Must Obey". Les solos sont joués laborieusement, les effets sonnent comme dans une cave à punks : le son de l''Usine n''aide encore une fois pas la mayonnaise à prendre. C''est dommage, tant on se prend toujours à trouver attachante cette joyeuse bande de trentagénaires habillés comme des skateurs californiens de dix-sept piges (avec les cheveux mi-longs et les polos à rayures, s''il vous plait !) , mais non, force est de constater qu''on sort de tout ça avec pour seule impression un solide "ah, qu''est-ce que c''est cool, ce groupe, quand même", et presque qu''aucun souvenir de cette soirée à l''américaine au goût de superficialité qu''on aura bien trop vite fait de digérer. (quoique ce "Boogie Van".. hum..)

FU MANCHU

TRUCKFIGHTERS

Retour à la liste des live-reports

Chargement...