Interview de UFOMAMMUT

— marystonage, le 06 mai 2005 (1186 lectures)

Il est (heureusement) assez délicat de cataloguer Ufomammut, ça oscille entre doom et stoner, les effets synthé ajoutent un coté space / psyché. Tu dois être la personne la plus apte à qualifier Ufomammut, alors : comment décrirais-tu ta musique ?

Je ne pense pas qu''on puisse nous cantonner à un genre musical : nous ne pensons pas être stoner, doom, space ou psychédélique. Nous sommes trance, électronique, punk, postrock. Disons que nous sommes ufomammut. ça fera l''affaire.

Ta voix est souvent cachée sous la musique et semble plus envoyer des messages subliminaux que vraiment chanter. Est-ce que le fait que le chant soit plus utilisé comme un effet, permet de considérer Ufomammut comme un groupe instrumental ?

Nous sommes un groupe instrumental. Quand nous concevons des morceaux, nous y ajoutons toujours des voix parce que c''est un son de plus, qui en entraînera d''autres, voilà tout.

En parlant de messages subliminaux, est-ce qu''Ufomammut est un groupe qui a un message particulier à faire passer ?

Absolument pas. Bien sûr, nous avons nos opinions, mais je préfère que ça n''influe pas sur notre musique et que chacun garde ses propres positions.

Godlike Snake est sorti en 2000 sous le label italien Beard Of Stars, puis, 2 ans plus tard, Snailking a marqué votre déménagement chez le label américain Music Cartel. Qu''est-ce que ça a changé ?

Avant tout, ça a élargi notre rayonnement. Nous avions besoin d''un label plus important pour conquérir le monde.

Snailking est sorti il y a maintenant un an. Est-ce que vous travaillez déjà à une 3ème sortie ?

Nous travaillons actuellement sur de nouvelles chansons. Nous avons encore évolué depuis Snailking et notre prochain disque sera marqué par le changement, nous n''aimons pas répéter ce que nous avons fait sur des albums passés. 3 titres ont déjà été enregistrés et 5 autres le seront incessamment. Nous avons plusieurs idées en tête et désirons réaliser un nouvel album le plus tôt possible.

J''ai appris qu''un des concerts italiens de Dozer/Mastodon en mars dernier avait été annulé car seulement une vingtaine de places avaient été vendues, ça paraît incroyable ! Est-ce que ça arrive souvent ? Comment tu expliquerais ça ?

Ce genre de choses arrivent quand tu travailles avec des agences de booking prodigieusement sous-douées. Ce qui est arrivé pour le concert de Mastodon est bien malheureux, mais finalement ce n''est pas étonnant dans un pays comme l''Italie où la situation niveau musique n''a pas bougé depuis l''âge de glace.

Malgré ces conditions peu motivantes, il y a en Italie de plus en plus de bons groupes en matière de stoner qui émergent et connaissent un succès relatif en Europe (Alix, El-Thule.). Penses-tu que ces groupes arriveront à survivre malgré la passivité du public italien ?

Je ne sais pas... Je ne me préoccupe pas beaucoup de la scène italienne en fait. Je n''écoute pas de musique stoner non plus, donc, non, je ne sais pas. Je ne doute pas qu''il est difficile de jouer dans le coin, mais je pense que tout n''est pas perdu.

En plus d''être le bassiste/chanteur d''Ufomammut, tu es aussi la moitié du Malleus Art Lab. Au départ, vous travailliez avant tout pour des groupes plutôt obscurs, vous êtes aussi à l''origine de Fanny Jo Stingray (mascotte de stonerrock.com). Vous avez l''air de travailler de plus en plus pour des comptes beaucoup moins underground (MTV, Rolling Stone, Rocksound, Chemical Brothers, Muse.). Est-ce que tu penses qu''exposer votre travail à un public plus large peu avoir un effet prophétique : que les gens qui s''intéressent à Malleus, trouveront Ufomammut puis d''autres groupes «affiliés» ?

J''espère que Malleus fera découvrir de nouveaux horizons à certains. Si nous pouvions atteindre plus de monde et aider le milieu underground, ça serait la concrétisation d''un rêve.

Quelles sont les sources d''inspiration d''Ufomammut et Malleus ?

La beauté sous toutes ses formes.

Vous avez réalisé un très grand nombre de posters et illustrations de fanzines pour Orange Factory (salle belge qui se bat depuis des années pour faire jouer des groupes stoner, dont Ufomammut). Tu sais que la salle va fermer ? Qu''est-ce que tu ressens par rapport à ça ?

J''espère qu''ils trouveront un recours à cette fermeture. Je connais bien Benny et Sara (ndr : Mr et Mme Orange Factory) et nous sommes très bons amis. Je suis certain qu''ils ne peuvent pas vivre sans l''Orange Factory. Et ça laisserait également un grand vide dans nos coeurs. Vraiment.

Est-ce que tu as des souvenirs particuliers de concerts d''Ufomammut, bons ou mauvais ?

J''ai des tonnes de bons souvenirs, et très peu de mauvais. ces derniers sont tous localisés en Allemagne : Un à Munich où la police nous a volé 500 € pour qu''on ne les dépense pas en drogues. incroyable. Et un autre à Idar Oberstain, où notre van est tombé en panne. Nous n''avons pas eu de chance avec l''Allemagne, espérons que la prochaine tournée se passera mieux !!!

Ufomammut n''a jamais enregistré de split avec d''autres groupes, alors que ça devient assez courant. Est-ce qu''il y a une raison spéciale à ça ?

Nous n''aimons pas tellement le concept des splits. Nous étions sensés en faire un versus Ugh! mais finalement ça ne s''est jamais fait. On préfère que les gens se concentrent sur notre musique (rires).

Vos sorties sont uniquement disponibles en CD. Le format vinyle est pourtant très intéressant, ça peut aussi être l''occasion pour Malleus de créer de nouveaux artworks. Est-ce que vous pensez remédier à ça dans le futur ?

Oui, nous travaillerons là-dessus très prochainement. Mais comme je te l''ai dit, nous avons beaucoup d''autre projets sur le feu ces temps-ci.

Est-ce qu''il y a une oeuvre Malleus dont vous êtes particulièrement fiers ? Une que vous n''aimez pas ?

Ma préférée est la pochette du premier album de Baby Woodrose, sinon j''aime à peu près tout les posters que nous avons réalisé, chacun a son histoire et c''est autant de bons souvenirs pour nous. A part peut-être celui de Fishbone.

Ca ne vous intéresserait pas de laisser un autre artiste faire vos pochettes de disque et de savoir comment votre musique est perçue par un oeil et une oreille extérieures ?

Ca pourrait être intéressant, en effet, mais je préfère que Malleus se charge d''Ufomammut. C''est plus facile et comme ça nous n''avons pas besoin de saouler qui que ce soit par des commandes dont nous ne seront jamais satisfaits (rires).

Une question à la con : vous utilisez des amplis Green. Est-ce que c''est uniquement parce que c''est du bon matos, ou est-ce que le fait qu''elles s''appellent green et puisse faire le lien entre la musique et l''herbe (au hasard) vous a influencé dans le choix de cette marque ?

Je pense que les amplis Green sont les meilleures du monde, ainsi que les Steelphon d''ailleurs. Je ne fume pas, donc ça ne me dérangerais pas non plus de jouer avec une Red Amp. (rires)

Justement, est-ce que l''herbe, ou d''autres substances psychédéliques, ont réellement une incidence sur votre musique ?

Vita et Poia fument de l''herbe, moi non. Je bois un coup de whisky avant de monter sur scène et ça s''arrête là. Mais je ne pense pas que nos cerveaux fonctionnent vraiment différemment avec ou sans drogue. Ton ouverture d''esprit est le simple fait de ta propre volonté.

Je parie que tu as jeté un oeil au magnifique webzine qu''est Slow End. On envisage de modifier certains détails au niveau visuel. Honnêtement, comment tu le trouves ce site ? Tu crois qu''on devrait y changer quelque chose ?

Pas à mon avis. Il me plait vraiment tel qu''il est actuellement : aussi bien la couleur que le graphisme, et l''éléphant du logo !

Pour ma part, je n''ai plus rien à ajouter, et toi ?

Merci beaucoup et rendez-vous en France en octobre !!!

UFOMAMMUT

Retour à la liste des interviews

Chargement...