Interview de TRUCKFIGHTERS

— marystonage, le 05 mai 2005 (705 lectures)

Ndr : les diverses boutades contenues dans cette interview ne sont pas signalées par des »(rires)» : ça aurait pris trop de place. A vous de faire la part des choses...

Gravity X vient tout juste de sortir, et le peu de chroniques qui y sont déjà consacrées sont très élogieuses ! Pour un premier album, il est étonnamment complet, et même si quelques morceaux sont issus de vos démos, il y a également énormément d''inédits. Est-ce que ce sont des titres que vous aviez en stock depuis longtemps, ou ont-ils été spécialement composés pour cet album ?

La majorité des chansons ont été écrites spécialement pour «Gravity X». Nous avions enregistré la matière brute en répétition depuis un bail, et un jour on s''est dit qu''il serait peut-être temps d''enregistrer tout ça en bonne et due forme. Certains morceaux étaient quasiment prêt à l''emploi, et d''autres ont été parfaits lors de jams. Nous n''avons aucun problème niveau créativité. Le plus gros «problème» a été de se mettre dans le bain et de trouver le processus d''enregistrement adéquat. Nous avions quelques idées pré-enregistrées à tester. Au départ, nous voulions faire un double CD, mais on s''est pris un râteau de la part du label, un peu comme les femmes savent le faire. Nous avons passé presque 3 mois à travailler non-stop en studio, les dernières semaines nous restions jusqu''à 21 heures par jour au studio Bomshelter ! A notre avis, nous sommes parvenus à créer un chef-d''oeuvre, en transférant émotions et musiques depuis nos esprits jusque sur un disque compact.

Maintenant que vous avez réussi le challenge de sortir un album de plus d''une heure composés de 13 titres tous meilleurs les uns que les autres, vous pensez pouvoir refaire ça dans 1 ou 2 ans pour un autre album, ou est-ce que ça a tari votre inspiration pour un moment ?

Ecrire des chansons n''a jamais été un problème pour nous, nous avons notre façon particulière de composer. Ca nous vient durant des sessions de jams durant lesquelles nous explorons mutuellement nos idées et états d''esprit du moment. Nous ne comptons pas nous imposer de délai pour travailler à un prochain album. Ca prendra le temps que ça prendra et le résultat ne sera pas moins bon que «Gravity X». Nous ne réaliserons rien dont nous ne seront pas 100% satisfaits.

Un des truc que j''aime bien chez Truckfighters, est que vos titres sont peaufinés : par exemple vous arrivez à superposer une guitare sèche et une guitare électrique fuzzy, on trouve même de la trompette sur un morceau, bref c''est bourré de détails. Est-ce que tout ça vous vient naturellement ou est-ce que vous bûchez pendant des heures avant de trouver le détail qui changera tout ?

On a les idées en tête, un peu comme ça doit être le cas pour un peintre j''imagine. On prend le temps d''»écouter» les sons et idées qui se bousculent dans nos têtes, puis on les concrétise en les jouant. Dès le départ, nous avions une idée assez claire de ce que nous voulions au final, c''est pour ça que l''on a accordé pas mal de temps à la pré-production, la production et l''enregistrement. Ces détails n''ont pas été ajoutés seulement pour faire joli, chaque tonalité a son sens, son utilité et n''est pas anodine. Ce disque est exactement comme nous voulions qu''il soit.

Sur presque tous vos morceaux, voire tous, il y a une phase de jam brut, qui est sûrement le coeur du morceau fini. Est-ce que c''est bien ça, ou est-ce que c''est au contraire quelque chose qui est venu se greffer après ?

Tu as raison. «Altered State» est le jam d''où tout est parti. Ca a été le premier morceau enregistré, live et en une seule prise ! A partir de ce moment, nous avons su que cet album allait être énorme ! Après l''avoir enregistré, nous l''avons écouté plusieurs fois de suite et étions tout fiers tellement c''était génial !

Malgré que Truckfighers soit un groupe plutôt stoner, sur Gravity X il est difficile de trouver des influences stoner directes. l''ambiance générale me fait bizarrement penser à du Foo Fighters. et le morceau »Freewheelin», me rappelle beaucoup l''album solo de Dave Navarro. Suis-je totalement dans le faux ?

Nous sommes influencés par beaucoup d''autres groupes, mais nous n''essayons pas de leur ressembler. On espère plutôt que dans quelques années les gens parlerons de nous comme un groupe influent et que tu écriras que d''autres groupes te rappellent Truckfighters !

Je suis curieuse de savoir quels groupes vous inspirent, et auxquels vous pensez ressemblez.

Impossible ! On ne peut pas faire ce genre d''association. Nous n''écoutons plus tellement activement la musique des autres, nous ne pensons pas à d''autres groupes en écrivant, on se contente de créer.

Anders Jakobson, du groupe grindcore Nasum, joue de la batterie sur un »A. Zapruder». Est-ce que vous êtes fan de ce groupe qui n''a pas grand chose, musicalement, à voir avec vous ? Comment avez-vous été amené à cette collaboration ?

Non, nous ne sommes pas réellement fans ! Nous respectons ce qu''ils font et sommes en admiration devant leur speed et leur énergie, mais ça ne nous touche pas vraiment plus que ça.
Anders est devenu un bon ami du groupe et a joué avec nous le temps d''un concert quand Pezo, notre batteur précédent, nous a quitté et que Paco, le batteur actuel, n''avait pas encore été recruté. C''est comme ça que l''idée du «guest-drummer» nous est venue. Anders est un batteur incroyable et c''était assez triste de savoir qu''il n''avait pas touché à une batterie depuis la mort de Miezcko (chanteur/guitariste de Nasum, disparu lors du tsunami en décembre 2004.). Il n''a d''ailleurs pas rejoué depuis l''enregistrement de «A. Zapruder».

Vous avez déjà donné quelques shows depuis la sortie du disque, est-ce que Truckfighters marche bien en Suède ?

Nous avons quelques fans fidèles en Suède. Bon, c''est pas non plus des die-hard fans, mais ils sont sincères avec nous, comme on l''est avec eux. C''est pas évident de jouer de la musique «underground» en Suède. Même des groupes comme Dozer sont loin de faire des ventes faramineuses ici. La plupart des gens écoute de la musique plus ou moins merdique, souvent du disco, du hip-hop ou de la pop.

Vous venez de donner une série de concerts en compagnie du groupe stoner italien El-Thule, ce n''est pas la première fois il me semble. Y a-t-il une histoire spéciale autour de votre collaboration / amitié ?

Nous avons les mêmes goûts et faisons le même style de musique. Ils aimaient Truckfighters et nous ont invité pour une mini tournée l''automne dernier. Nous voulions également faire quelque chose pour eux, alors nous avons organisé une mini tournée en Suède comme ils l''avaient fait pour nous en Italie. Nous sommes devenus bons amis et comptons jouer ensemble en Europe en mai prochain.

Est-ce que le public, l''ambiance d''un concert en Italie et en Suède est très différente ? Vous avez une préférence ?

C''est toujours mieux de tourner à l''étranger, car il est dur de jouer les prophètes chez soi. Quand nous jouons en dehors de la Suède, les gens viennent sans a priori et nous apprécient peut-être plus. C''est presque comme si on était des rockstars, les filles sont après nous, sauf Ozo qui est toujours célibataire.

Est-ce qu''une tournée plus officielle est prévue pour soutenir Gravity X ?

Nous espérons pouvoir confirmer bientôt une tournée en Allemagne qui aurait lieu cet automne, une vingtaine de concerts sont prévus. Ca devient officiel à partir de combien au fait ? On adorerait venir en France, n''hésites pas à nous booker, on accepte différentes sortes de paiements en nature.

Tu es guitariste chez Firestone en plus d''être bassiste/chanteur chez Truckfighters. A l''origine quel est ton instrument de prédilection ?

En fait je suis sûrement capable de jouer de tout mais je ne sais pas ce que ça rendrait. Non, plus sérieusement, mon truc c''est les instruments à corde : guitare et basse, et bien sûr le chant.

Quand Firestone et Truckfighters partagent la même affiche, est-ce que toi et Fredo (guitare chez Truckfighters / basse chez Firestone) vous jouez 2 fois, ou est-ce que, pour l''occasion, d''autres musiciens vous remplacent ?

Ca serait génial d''avoir des remplaçants, mais nan. Nous avons fait une mini tournée l''année dernière, suite à la sortie du «Fuzzsplit Of The Century» (Truckfithers vs Firestone) et je ne referais ça pour rien au monde. Fredo et moi jouions plus de 2 heures par soir, et au bout d''une semaine, c''est devenu difficile d''assurer tout les soirs. Mais le public a été indulgent comme il sait que ces 2 groupes sont vraiment explosifs et donnent des shows réputés (surtout en Suède bizarrement) pour leur densité en énergie. Mais il est clair que Fredo et moi avions la très nette impression que le groupe qui jouait en dernier, que ça soit Truckfighers ou Firestone, captait moins l''attention du public que le premier, si tu vois ce que je veux dire.

Truckfighters et Firestone sont tout les 2 signés chez Fuzzorama Records, dont tu es le boss. C''est pas un peu dure de gérer ton label et tes groupes à la fois ?

Parfois, je travail jusqu''à 15 heures par jour entre Fuzzorama et mes groupes, donc je ne suis pas très familier de cette activité que les gens appellent dormir. Mais du moment qu''on s''amuse, c''est ok pour moi. ! Par contre, ces derniers mois, avec la réalisation de «Gravity X», je n''ai pas pu répéter avec Firestone, on devrait trouver le temps de répéter et enregistrer un album cet été, on verra bien quand sa sortie aura lieu, c''est toujours la même question de temps. Evidemment, nous signerons d''autres groupes, mais toute l''équipe de Fuzzorama est très dure à impressionner, nous n''avons rien reçu de vraiment transcendant pour le moment, sauf «Gravity X» bien sûre.

Est-ce que tu donnes la priorité à un de tes 2 groupes ?

Il y a des hauts et des bas, comme pour tout. J''espérais pouvoir jouer et consacrer autant de temps à Firestone qu''à Truckfighters, mais il est apparu que mes espoirs étaient vains. Mais faire de la musique reste ma passion et je compte bien reprendre du poil de la bête chez Firestone dés que les choses ralentiront pour Truckfighters.

Ca t''as pris comment cette idée de monter ton propre label ?

Nous avions le «savoir» et la motivation, nous savions qu''il y avait un tas de petits labels dans le coin, mais nous voulions faire les choses bien et comme nous l''entendions, donc comme on est jamais mieux servi que par soi-même : on s''est lancé. Nous comptons signer d''autres groupes, on a déjà commencé d''ailleurs, tout est une question de temps et d''argent...

Tu as choisi comme nom pour ton label »Fuzzorama», ce nom laisse deviner un faible pour la distorsion, Truckfighters et Firestone en sont des preuves. Il est donc surprenant de trouver, Square, un groupe de ska, parmi tes 3 signatures ?

Le nom «Fuzzorama» vient d''un mixe entre la bien coolos et marrante série TV Futurama et de notre amour pour le fuzz. Square n''est pas un groupe de ska ordinaire, ils ont leur propre style, tout comme nous avec Truckfighters. Ca ne nous intéresse pas de signer un groupe qui est la copie d''un autre, Square n''est pas un de ces groupes, c''est ce qui le rend si intéressant.

Tu n''as pas peur que le fait de signer uniquement les groupes de tes potes t''isole un peu du reste de la scène suédoise, ou stoner en générale ? Tu n''aimerais pas tourner ou faire des splits avec des groupes d''autres labels ?

Bien sûr, c''est un de nos buts. Nous sommes en contact avec beaucoup d''autres groupes et d''agences de booking au sujet de tournées futures et autres éventuelles collaborations. C''est vrai que Truckfighters aimerait bien tourner avec un «plus grand» groupe, nous y travaillons actuellement d''ailleurs.

Donc tu n''as pas la moindre nouvelle signature en vue ?

Pas vraiment ! Nous n''avons pas envie de signer un nouveau groupe si le coeur n''y est pas totalement. Je veux dire que, si nous trouvons un groupe que nous aimons, ça engendre qu''on devra par la suite se décarcasser pour lui (promo, tournée...), donc autant que ça en vaille la peine ! Une bonne expérience du live est un point essentiel pour nous dans la sélection d''un groupe. Si un groupe ne dégage rien en live aussi bien visuellement que musicalement, inutile qu''il vienne se fatiguer à frapper à notre porte.

J''ai vu sur ton site que Fuzzorama était distribué a peu près partout en Europe sauf en France, comment ça se fait ? Est-ce qu''il a été facile de trouver des distros ailleurs en Europe ?

Ca a été TRES dur pour nous de trouver des distributeurs, et si tu jètes un oeil aux autres jeunes labels, peu d''entre eux ont une aussi bonne distro que la nôtre, dans autant de pays. Nous travaillons avec des grandes et bonnes compagnies de distribution et quelques cyber-disquaires. Beaucoup de jeunes labels n''ont que des cyber-disquaires comme distro, c''est ce qui nous différencient d''autres «petits» labels. Nous avons suffisamment travaillé là-dessus pour le moment, mais nous tenterons d''étendre encore un peu plus notre distribution quand nos agendas le permettront.

A quand le premier album de Firestone ?

On ne sait pas vraiment, peut-être fin 2005, mais je pense que ça sera plus pour mars ou avril 2006. Désolé les enfants, mais le temps ne fait pas partie de mes luxes.

Quelque chose à ajouter ?

Continuez de supporter la musique indé et achetez des sorties signées Fuzzorama Records, on consacrera votre argent à de nouveaux projets et sortirons de bons disques aussi longtemps que nous vivrons !

TRUCKFIGHTERS

Retour à la liste des interviews

Chargement...