Interview de INBORN SUFFERING

— Tom, le 14 avril 2005 (667 lectures)

J''avoue avoir été assez surpris par votre musique. Malgré le son très moyen des samples disponibles sur votre site, votre musique semble vraiment intéressante. Comment la décririez vous?

TOM : Notre Musique est avant tout une affaire de feeling, je sais ça fait con de dire ça ou prétentieux, mais quasiment tous nos morceaux se sont construits en impro pendant les répètes. On a ensuite retravaillé ces bouts d''impros pour construire nos morceaux actuels. Au niveau du Style en lui même, c''est du Doom mâtiné d''une touche de Dark et de Death.

Alors à quand une sortie digne de ce nom? Quelque chose de prévu?

FRED : Nous préparons actuellement une 1er demo de 3 titres entièrement auto produite qui sortira le 1avril, puis nous entrerons en studio fin avril pour enregistrer le 1er album qui contiendra 8 titres.

Vous venez tous d''horizons assez variés. Fred joue dans un groupe de death metal (Drowning), tandis que Loïc, lui, joue dans des groupes de pagan metal (Heol Telwen, Bran Barr et Nydvind).
Il y''a bien un de vos guitaristes, Steph qui a déjà plusieurs projet doom (Lethian Dreams et Ningizzia). D''où vous est venue cette idée de monter un groupe de doom/death?

TOM : Le groupe s''est formé il y a bientôt 3 ans maintenant. A l''époque Manu et moi-même voulions monter un groupe de Doom, nous sommes donc entrés en contact avec Stéphane et nous avons commencés à jouer ensemble.. Le line up s''est complété avec le temps, à mesure que le projet grandissait et par connaissances communes. Loïc désirait tenter une autre expérience musicale que le Pagan/Black, Sébastien a toujours été un grand fan de Doom....Plus généralement les goûts de chacun des membres sont assez hétéroclites, ce qui est un plus musicalement, on se trouve moins limité ou cantonné dans un style.

Vous citez Anathema parmi vos influences. Et c''est vrai qu''à l''écoute des samples, on ne peut s''empêcher de penser à The Silent Enigma. Que représente cet album pour vous?

TOM : Des souvenirs d''une époque où je percevais la musique différemment d''aujourd''hui.

FRED : Silent Enigma est l''un des 1er albums du style que j''ai écouté, cet album est vraiment très sombre & le chant de Vincent Cavanagh reste une de mes principales influences.

Vous citez aussi Mourning Beloveth. Vous allez jouer le 14 avril à l''Espace Curial avec eux (ainsi que Mar De Grises et Ataraxie). Ca doit être le pied pour un groupe aussi jeune, en sachant que ce sera votre deuxième concert, de jouer avec un groupe qui a directement une influence sur votre musique, non?

TOM : Cela sera notre première grosse échéance c''est certain, une chance aussi. Si on m''avait dit :" Bon votre premier concert sur Paris vous allez jouez avec Mare De Grises et Mourning..." j''aurais regardé mon interlocuteur en me disant "ça doit être fort ce que tu prends mec...". Plus sérieusement ça constitue pour le groupe le premier gros test, on sera attendu au tournant. A nous de faire ce qu''il faut pour montrer qu''on n''a pas volé notre place sur cette affiche et surtout qu''on en profite au maximum, on n''aura pas des affiches comme celle là tous les jours

FRED : Oui, c''est vraiment une très grande opportunité pour nous et l''occasion de se montrer aux cotés des grands noms du style

A propos de concert, votre premier passage est dans moins d''un mois, comment vous sentez vous vis-à-vis de ça?

TOM : Ataraxie nous a proposé un concert sur Rouen le 01/04 oui. Personnellement je trouve que c''est une super occasion pour passer une bonne soirée Doom et une première expérience avant le concert du 14.

FRED : l''occasion de pouvoir enfin juger nos morceaux sur scène, jusque là avec les samples de notre site, on as eu de bons échos, on espère avoir ce même engouement pour notre musique

Voilà, bon courage à vous, en espérant vraiment, à l''écoute des samples, que vous puissiez aller plus loin! Merci à vous, je vous laisse le mot de la fin!

TOM : Merci à toi pour cette interview et les encouragements. J''espère qu''on fera tranquillement notre petit bonhomme de chemin et qu''on prendra toujours autant de plaisir à jouer ensemble que l''on en éprouve aujourd''hui.

FRED : Merci du soutien, on espère avec notre musique pouvoir enrichir le paysage doom de la scène française malheureusement encore trop restreint.

INBORN SUFFERING

Retour à la liste des interviews

Chargement...