Interview de RISING DUST

— NAGAWIKA, le 30 juillet 2006 (753 lectures)

Sortant du pit complètement sonné par la deuxième décharge que j''ai reçu de High On Fire six mois après la première, j''aperçois près de la sortie David (chant, guitare) et Steff (basse) de Rising Dust. Ces derniers ,ayant ouverts pour la bande à Matt Pike, sont mitigés. Pour pas dire amers. En plein papotage je leur demande si une interview pour Slowend les intéresserait. Le plus naturellement du monde, ils acceptent et me donnent rencard la semaine suivante. Qu''est-ce que j''avais pas fait là? Je n''ai jamais fais d''interviews comme ça en live. Je vais me faire lapider à coups de figues molles! Surtout que comme ça, ils n''ont pas de l''air de rigoler les Rising Dust. C''est donc tremblant que je me rends au rendez-vous. C''est un David et un Steff decontractés mais suintants (il fait chaud) qui m''accueillent. On parle de leur concert la semaine passée en attendant qu''arrive Malek (batterie) fraîchement rasé. Et d''un doigt pas assuré du tout je déclenches mon magnéto.

Bon, on pourrait commencer par parler de ce concert avec High On Fire, comment ça c''est passé, on en parlé un petit peu là .

David: bah écoutes, le son pour nous était absolument pourri, abominable sur scène. Après pour ce qui est le rendu pour les gens qui écoutaient, on sait pas vraiment. Il parait que c''était différent en fonction d''où tu bougeais et puis voila. Et qu''en j''ai vu High On Fire derrière je me suis aperçu ce que ça devait être.donc ça donne à peu près une idée. Autrement on était content de jouer, c''était cool, on est toujours content de jouer de toute façon.

Comme me l''avait dit Steff, ça faisait longtemps.

Steff: ça faisait longtemps qu''on avait pas joué ouais.

Depuis Electric Wizard.

David: ouais, depuis le mois de septembre.

Malek: si y''avait un concert avec Thee Plague (Of Gentlemen) en Belgique au "Vort''n Vis", qui à été bien pourri aussi, au mois d''octobre.non, novembre j''crois.

David: on a joué au mois de novembre avec Thee Plague ouais. Mais bon, en même temps y''a pas eu beaucoup de concerts de doom dans lesquels jouer, ça fait pas beaucoup d''opportunités.

Vous pouvez pas vraiment vous contenter de jouer en tête d''affiche, non?

Steff: ben maintenant on peut commencer, au tout début non parce que déjà on avait pas assez.

David:.de timing et puis fallait que le disque soit distribué et que si il marche bien, à mon avis on pourrait jouer,ouais en tête d''affiche.

J''aimerais bien qu''on parle un peu de Dark White. Parce que finalement on sait pas grand-chose, on dit que c''est l''un des premiers groupes de doom français.vous y avez jouez tous les deux (à David et Steff) ?

Steff: j''était pas là au début, je suis arrivé vers 93.

David: on a formé ça avec le chanteur Pierre à l''époque en 1992, 91 même. A l''époque où la première compil "Dark Passages"(ndr: légendaire compilaton doom sortie chez Rise Above) sortait à peine, même juste après en fait. Et donc on était l''un des premiers, voire le premier groupe de doom au niveau de la France en tout cas.

Y''en avait pas des masses.

David: y''avait Northwinds, qu''on connaissait déjà à l''époque. Et y''avait.

Astral Rising aussi je crois.

David: voilà, exactement. Donc on était trois et vraiment.pff j''dois avoir une cassette démo d''un.Garden Of Silence. Y''avait Garden Of Silence qui jouait aussi. et voilà. Et vraiment dans le style qu''on jouait nous, c''est-à-dire du doom à la The Obsessed sur la première démo, on était les seuls.

C''est vrai que déjà à l''étranger y''en avait pas beaucoup, alors en France n''en parlons pas.

David: ah ouais. Et puis donc derrière, nous on a fait la première démo qui s''est super bien passée. Lee Dorrian (Cathedral) a carrément accroché. Il y a eut pas mal de plan dans les zines anglais genre Terrorizer. Et puis après y''a eut plusieurs galères, on a sorti un mcd qui est sorti entre nous, qui s''est distribué comme ça mais pas commercialement. Et puis y''a eut trop de problèmes entre nous. Y''a Steff qui nous a rejoint entre temps.

Steff: jme suis cassé après j''suis revenu.

David: et y''a eut pas mal de problèmes: drogues, etc., qui ont fais que le groupe a splitté.

Vous auriez pu signer sur Rise Above?

David: ouais. En fait, après la première démo, Lee Dorrian nous a proposé de réenregister des titres dans la même veine et de nous signer. Et comme ça a mit trop de temps, on a merdé quoi. Y''a eut trop de problèmes donc ça s''est arrêté là. Et derrière, j''ai mis du temps à remonter le groupe, Rising Dust parce que c''est hyper galère déjà de trouver des zicos. Rien qu''un batteur, c''est un enfer pour faire ce style là, parce qu''on se rend moins compte avec tout le stoner on parle déjà plus de doom mais y''a encore cinq, six ans on en parlait pas autant que ça.

J''ai pu voir une photo de Dark White et j''ai trouvé que votre chanteur ressemblait vachement à Bobby Liebling de Pentagram, vous l''aviez pris pour ça?

David: ben, on pourrait bien le comparer sous tous les aspects (rire général).

Et donc entre le split de Dark White et la première démo de Rising Dust, qu''est-ce qu''il s''est passé?

David: il s''est passé un temps quand même, au moins trois, quatre ans. Donc on a remonté le groupe avec Steff, moi je me suis mis au chant. On a essayé des chanteurs au début mais vraiment abominables. On a eut un premier batteur vraiment pas au niveau. On a eut plusieurs batteurs en fait: un qui faisait du black metal, un autre qui était pas au niveau. Et puis Malek est arrivé.

Comment s''est faite la rencontre?

David: dans les bacs de disques!

Malek: la même addiction vinylique.

David: Malek m''a branché, je crois qu''on s''est rencontré à Parallèles (ndr: librairie/disquaire parisien), il m''a dit ''tu jouais dans Dark White'' et puis on a sympathisé, on a vu qu''il jouait mal de la batterie, on lui a mit quelques claques.

Malek: ouais ouais ouais.

(A malek) tu as joué dans d''autres groupes avant?

Malek: heu ouais en fait avec des potes, dans Skeletonz qui est sur Deuil-La-Barre et qui a une approche plus.j''sais pas comment définir.

David: bordélique.

Malek: non non c''était bordélique au début mais heu.non c''est une approche plus rock maintenant. Ils ont une page Myspace aussi. J''dirais pas que c''est stoner, ''fin si ça s''y rapproche un peu mais ils mélangent plusieurs styles et ça donnent quelque chose de pas trop mal maintenant.

David (taquin): j''ai pas écouté en fait, j''m''en rends pas compte, j''ai pas écouté depuis longtemps.

Donc, vous avez pris votre temps.

David: donc on a prit notre temps pour faire le groupe, mais on a prit le temps parce qu''on avait pas le choix. Et en fait, ça s''est enchaîné assez rapidement. A partir du moment où le groupe est devenu ce qu''il est c''est-à-dire nous trois, on a fait deux morceaux en huit pistes dont à la base on devait même pas sortir, qui devait servir pour nous, pour voir ce que ça donnait. Finalement on l''a envoyé en Belgique à Final Chapter donc Fred de Thee Plague Of Gentlemen nous a branché pour signer sur son label. Après un concert en Belgique avec Mirror Of Deception, on a signé directement. Ça était très rapide et on a enregistré l''album.

J''ai trouvé que la démo a provoquée un petit déclic, ici j''ai l''impression que les gens se sont rendus compte que tiens, y''a aussi du doom en France.

David: ouais, c''est ce que des mecs nous écrivaient: putain y''a un groupe de doom en France. En fait ce qu''il se passe c''est qu''en Belgique, ils connaissaient déjà Dark White et donc ça a aidé un peu aussi peut être pour signer, j''penses quand même. Mais c''est vrai que les gens se sont aperçus qu''il y avait des groupes de doom.et donc tant mieux.

Puis y''en a eu d''autre après.

David: y''en a eu d''autre après donc c''est bien. Moi je suis très content de ce qu''il se passe en ce moment même au niveau du stoner, j''ai rien contre le stoner, j''m''en fous complètement, y''a des bons groupes y''a des mauvais. Mais c''est bien, ça permet à d''autres groupes de doom de se faire connaître.

Malek: bah, y''en a pas beaucoup en France.

Steff: A part dans notre style à nous, c''est surtout plus des groupes de death doom.

David: On a quand même tous, tous les trois, des bases vraiment rock''n''roll, que ce soit dans le punk rock ou le hardcore, c''est vraiment une base on peut dire old school entre guillemets. Et au niveau du doom, c''est toujours ce que j''ai voulu faire, c''est vraiment du doom old school à la Pentagram, The Obsessed, y''en a qui critique en disant ouais ça manque d''originalité mais j''pense que l''originalité tu la trouves pas forcément.tu la trouves parce que tu fais toi, c''est tout, ça veut rien dire j''pense en fait, c''est tu crées quelque chose et voila elle est là l''originalité. Le reste, on s''en tape.

L''album, ça fait maintenant un peu plus d''un an qu''il est sorti.

David: l''album ouais bah écoutes ça fait un peu plus d''un an, en fait ce qui s''est passé, c''est qu''il est d''abord sorti en Belgique, Allemagne, Etats-Unis et en France on a signé le contrat un peu plus tardivement avec Overcome et.ça se passe bien. Entre temps on a recomposé évidemment, j''pense que d''ici la rentrée, avant noel prochain, on va enregistrer le nouvel album et au niveau des labels malheureusement Final Chapter n''existe plus. J''ai l''impression que lui (ndr: Fred de TPOG, donc) il a quand même envie de ressortir des groupes mais plutôt des 45t, des splits de doom enfin c''est pas encore très sûr. Et donc on est en train de voir avec quel label on pourrait sortir. On aimerait bien I Hate Records (ndr: label suédois qui a déjà dans son écurie Pagan Altar, The Gates Of Slumber, Thee Plague Of Gentlemen, Stillborn et même les cultes Nifelheim!) parce qu''on trouve que c''est des labels qui se bougent bien et qui nous correspondent, puis y''a des groupes assez jeunes comme Burning Saviours qui y sont signés que j''aime bien, qui ont un bon état d''esprit.

Steff: y''a surtout The Gates Of Slumber.

David: y''a The Gates Of Slumber.

Malek: Centurions Ghost.

David: des groupes avec qui on tournait avec qui on s''entend bien et avec qui on a eu des rapports. sympas quoi. Ça nous intéresserait donc on va voir. Y''a aussi Karl (Simon) de The Gates Of Slumber qui monte son propre label au niveau des vinyles, donc on est en train voir en fait quoi.

Et le disque en lui-même, vous en êtes content?

Steff: ça s''est fait vite.

David: ça s''est fait très rapidement.

Steff: on a était un peu prit par le temps.par l''argent aussi.

David: par le temps et l''argent. Mais moi ouais j''suis vraiment content de ce qu''on a fait. Après c''est sûr que par rapport à ce qu''on s''imagine, avoir un son un peu plus.peut être, on a un son, disons vraiment j''trouves très british heavy metal en fait mais c''est pas forcément voulu, c''est plutôt la prod en fait qui a fait ça et nous ce qui nous intéresse c''est d''avoir un son un peu plus. plus de grain.

Plus live peut être.

David: ouais, plus direct.

J''ai trouvé que vos morceaux passaient mieux en live.

David: ouais, bah nous aussi.

Steff: on aurait aimé avoir ce son là.

David: c''est avoir plus la correspondance justement du live. Et donc c''est ce qu''on va faire pour le prochain truc quoi.carrément.

A propos des titres de vos morceaux, j''ai relevé "Don''t Burn The With", "Doom Revelation", "Hell Of Witchfinder" et son intro avec Vincent Price. Vous trouvez pas que c''est pas un peu cliché?

David: justement, c''est fait pour. Moi franchement j''trouve honnêtement.t''en vois beaucoup des groupes qui font ça?

Heu disons que y''a dix ans, peut être oui.

David: Bah ouais! Justement c''est ça. J''trouve qu''il y en a plus assez maintenant et que le côté cliché, moi je le trouves très bien. En plus ça fait des années que je voulais le faire. En même temps c''est un peu des détournements, parce que les paroles quand on les lit, on voit toujours "Don''t Burn The Witch" machin et tout. ça m''a fait un peu rigolé de détourner un peu le contraire et. non j''trouves ça très bien. On a un style qui s''y prête. Moi j''suis fan depuis des années de films d''horreur de la Hammer depuis que j''suis gosse, j''en ai des tonnes chez moi et je vois pas pourquoi je me ferai pas plaisir avec mon propre groupe sous prétexte que d''autres l''ont déjà fais.

Steff: mais bon j''penses que le prochain y''en aura moins.

David: le prochain y''en aura moins et.parce que ça c''est un premier album et qu''au niveau de l''écriture ça me tenait à coeur. Alors après y''a toujours.on nous compare, ouais y''a Cathedral qu''a fait ça mais bon moi Cathedral, Lee Dorian ça fait 15ans qu''on les connaît, qu''on les voit. On existait aussi en 91, 92. Les gens nous découvrent maintenant donc évidemment pour eux ça fait cliché mais bon nous le cliché nous on est dedans depuis aussi longtemps que ça existe. Pour nous c''est pas un cliché, c''est un trip vraiment dans lequel on est. Pour les autres qui sont plus récemment dans le délire ça peut être un cliché. Mais bon.on peut refaire l''histoire du rock comme ça. J''veux dire Motorhead tout le monde est fan, quand on lit les paroles c''est cliché, ac/dc c''est quand même pas non plus des poètes.et puis personne ne les invite à jouer aux boules avec les paroles. C''est vraiment, moi, les films de la Hammer, j''en achètent encore maintenant, ça me plait. Je me fais plaisir, on se fait plaisir.

Ok.à peu près au moment de la sortie de l''album, vous avez tourné avec Pale Divine et Place Of Skulls.

David: et avec The Gates Of Slumber aussi, ouais.

J''imagines que ça a dû être une chouette expérience, déjà en tant que fan de côtoyer des gens comme comme Victor Griffin.

David: ah bah c''était hyper cool, vraiment, puis en plus c''est des mecs vraiment hyper sympas. Et puis y''avait Dennis Cornelius de.

Malek: de Revelation.

David: .de Revelation. On s''est aperçu quand même que c''était des gars.c''est bien parce que quand tu tournes avec des gens comme ça, tu sais exactement.ça te rassures dans le fait de faire ce que tu fais parce que t''es sur la même longueur d''onde au niveau musique, culture musicale, état d''esprit et en plus musicalement c''est des mecs qui assurent.

Steff: et dans toutes les conditions parce que ça pas était super facile, nous on a pas dormi juste quelques heures ou fait 800 bornes avant de faire concert et à chaque fois qu''il y avait Place Of Skulls qui arrivait sur scène, ils étaient frais comme des gardons. C''est à se demander comme ils faisaient!

David: ouais, c''est des gars qui tournent, dans n''importe quelle condition ils jouent.vraiment une bonne expérience. Humaine et musicale. Et honnêtement pour avoir vu Place Of Skulls plusieurs fois et beaucoup d''autres groupes, j''pense que c''est, à l''heure actuelle le meilleur groupe de doom que j''ai vu sur scène. Et de loin.

Et vous avez aussi participez au Doom Shall Rise.

David: le Doom Shall Rise, le Belgian Doom Night... Le Doom Shall Rise c''était très sympa, comme d''hab'' quoi. On a pas été au dernier, l''affiche était je trouve un peu moins intéressante et on avait d''autres choses à faire. Mais quand t''es un groupe de doom, faire le Doom Shall Rise c''est génial, t''es dans ton élément, les gens sont sympas, c''est le cadre, tout.

Steff: pis y''avait une pure affiche quand même.

David: ''fin bon.on a fait le Belgian Doom Night avec Count Raven. C''est agréable quoi.

Qu''est-ce qu''il s''est passé avec Victor Griffin? Il était question à un moment qu''il mette un terme à Place Of Skulls et puis finalement ils sortent un nouvel album.

David: bah tout simplement parce que en fait d''après ce qu''il disait il se demandait à un moment ce qu''il allait devenir parce qu''il ne trouvait pas de gens avec qui jouer.

Steff: c''est aussi une question d''argent parce qu''il n''avait plus de label.

David: il n''avait plus de label, il n''avait plus rien et en fait du coup il a retrouvé Dennis, ça s''est bien passé, il a reprit son batteur, ils se sont bien entendus. Là il a donné une interview dans Terrorizer y''a pas longtemps où il explique que finalement un ami à eux. heu.. qui est sur le nouveau label de Place Of Skulls.

Malek: heu hm.le responsable de Southern en Allemagne.

David:.ouais voilà c''est lui.

Malek: Exile on Mainstream Records.

David: ouais voilà, et qui leur a proposé pendant la tournée quand on jouait à Berlin, de faire un album. Donc il a accepté.

Ça l''a remotivé quoi.

David: carrément. De toutes façons, Griffin il est motivé. C''est des gens qui ont pas la grosse tête, ils font de la musique, ils sont très sympas et tout, qui ont un gros vécu derrière eux.

Malek: et qui ont la foi.

David:.et qui ont la foi. Ouais.

Malek: dans tous les sens du terme.

David: (rires) ouais.

On parlait de Thee Plague Of Gentlemen tout à l''heure. Vous pensez quoi de ce qu''il se passe (ndr: Steve Mac, le chanteur guitariste est accusé de pédophilie. Il aurait déjà avoué à la police au moins trois ou quatre viols sur des gamines. Les autres membres de la formation belge ont mis un terme pur et simple à la carrière du groupe) ?

Steff: (soupir) ben y''a pas grand-chose à en penser.

David: les faits parlent d''eux-mêmes.

Vous aviez joué avez eux, non?

Malek: oui, on a joué plusieurs fois avec eux.

David: c''étaient des gars très sympa, tous.

Steff: le pire c''est qu''on a été chez lui.

David: ben, c''est même pas le pire.

Steff: c''est.''fin, étonnant.

David: ouais, c''est.ouais.

C''est vrai que cinq ans c''est un peu jeune. Moi j''pense que ça sert à rien de casser du sucre sur le dos des gens parce qu''ils font des conneries, t''façons il va avoir le temps de méditer sur ses actions. Par contre de ce que nous on connaît, en fait Malek le connaît vraiment beaucoup mieux encore et heu.c''était un mec bien quoi. Sympa, bien en apparence et en tout cas bien dans son comportement avec les gens.

Malek: et passionné de musique aussi.

David: puis après on est aussi surpris que les autres gens. Et.voilà quoi, on est pas d''accord avec ce qu''il a fait c''est évident, ça c''est logique et on est pas les seuls, les membres de son groupe sont contre j''veux dire, c''est normal.

(on passe du coq à l''âne) Qu''est-ce que vous pensez des frères Bogdanoff? Vous pensez que ce sont des extraterrestres?

Malek: ben ils en sont la preuve vivante! (rire général)

David: non pff.honnêtement, les extra terrestres j''en ai aucune idée si ça existe ou pas. J''m''en fous ça m''a jamais passionné à part dans les films. Alors je serais plus branché y''a une époque plus sur les trucs un peu surnaturels, occultisme et des trucs comme ça plutôt que savoir si sur une planète y''a des extra terrestres.

Plus branché magie noire que martien finalement.

David: pas magie noire, occultisme. Magie blanche et noire.

Rouge ou bleue.

David: ouais bah après.

Malek: dis plutôt que t''es black magic comme Saint Vitus.

David: en même temps c''est pas non plus ma tasse de thé actuelle.

Pour vous, le groupe doom le plus sous-estimé?

David: le plus sous-estimé? Place Of Skulls. Pentagram et Place Of Skulls.

Malek: Pentagram ils sont estimés.

David: non ils vendent pas beaucoup, ils sont surtout très sous-estimés par rapport à ce qu''ils ont apportés. The Obsessed, depuis longtemps il rame avec ses groupes (ndr: il parle de Wino Weinrich bien sûr), j''pense que lui pareil et Saint Vitus. J''pense qu''il y a eu des groupes qui ont pas eus de chance aussi.

Saint Vitus, c''est trop sous-estimé? Ils ont quand même un statut culte.

David: ouais mais le statut culte c''est pas terrible en fait. C''est terrible pour ceux qu''en parle mais pour ceux qui font des groupes et tournent dans les galères. Victor Griffin, ils font pas des millions mais c''est des mecs qui travaillent à côté, sur les bécanes. Donc le statut culte j''pense qu''ils en sont contents parce que c''est une certaine fierté, t''es content que les gens t''apprécient mais bon ça vient un peu sur le tard, ça fait quand même très longtemps qu''ils jouent ces groupes là depuis 80...

Steff: non mais j''pense que Place Of Skulls ils ont pas le statut qu''à Pentagram.

David: actuellement, j''pense que Place Of Skulls c''est le groupe le plus sous-estimé.

Et le plus surestimé alors?

Steff: je sais qui j''dirais (rires) mais j''dirais Reverend Bizarre.on va se faire des ennemis!

David: bah moi.

Malek: là ils ont splittés donc on se fait pas d''ennemis.

David: honnêtement y''en a pas là qui me vienne à l''esprit. Parce que tellement.

Steff: non mais eux ils sont tellement estimés qu''ils sont surestimés, j''dis pas que c''est nul.

David: moi j''aime bien Reverend Bizarre mais c''est vrai que c''est un peu.ils en font un peu.y''en a un peu trop autour. Alors que musicalement c''est pas mal.

Malek: et tiens, j''te tends une perche.

David: j''dis pas que c''est mauvais. Down par exemple, on est allé les voir en concert j''ai trouvé ça nul quoi.

J''suis pas fan non plus.

David: voilà quoi. Honnêtement j''y étais pour voir et j''trouvais que les albums étaient pas mauvais non plus et j''trouve que c''est un gros foutage de gueule. C''est le problème des gens, ils prennent un cliché comme.un groupe comme Reverend Bizarre pour en faire un espèce de truc culte alors que c''est pas plus culte qu''autre chose. C''est une vraie connerie quoi. Ils feraient mieux d''acheter des disques de Place Of Skulls. Parce que mine de rien c''est culte mais ils vendent pas beaucoup d''albums.

Vous vous sentez proche aussi de l''attitude, de la mentalité des groupes qui vous ont influencés comme Pentagram, Motorhead?

David: ah ouais carrément.

Est-ce que vous vous sentez comme des beatniks? Parce que finalement tous ces gens, ce sont des beatniks.

David: moi j''dirais plus ce sont des hippies que des beatniks parce que les beatniks c''étaient les babs.

Attention parce que les beatniks justement c''étaient des gens qui à la base se différenciaient des hippies, ils se mettaient en marge. ''fin vous avez vus Easy Rider? C''est un peu ça. C''est des mecs qui emmerdaient tout le monde, qui étaient marginaux.

David: j''me sentirais plus du mouvement proche des White Panthers de l''époque, les MC5...

On voit les Saint Vitus, ils avaient un coté biker.

David: ben tu sais ils avaient un coté.

Steff: déjà nous on a pas un coté politisé.

David: non moi j''ai pas un coté politisé. J''ai un coté violent et pas du tout "peace" quoi, j''en ai rien a foutre ça m''emmerde. J''trouve que les babs me font chier en règle général. J''trouve que justement l''intérêt d''avoir des groupes comme The Obsessed, Pentagram etc, c''est que c''étaient des mecs qui avaient un coté punk dans l''âme et dans la façon de réagir.

Malek: et dans l''attitude aussi.

David: voilà, ils viennent de la scène hardcore, on vient exactement de la même scène quoi, c''est le rock''n''roll, le hardcore, le punk.et d''ailleurs pour moi c''est ça le doom ça correspond exactement à ça. Donc j''me sens carrément à fond dedans. On est plus proche de Motorhead, de Pentagram, voire de mouvements hardcore comme les Germs, tous ces groupes là.ou les Ramones.Dans l''état d''esprit The Obsessed, vraiment que.on est pas des babas quoi.

Et la refomation des Germs justement, vous en pensez quoi?

Malek: j''peux donner un avis sur le film, j''ai vu la bande annonce. Et.ça s''annonce vraiment catastrophique. C''est vraiment le détournement de toute une culture pour en faire vraiment un truc commercial et du pop corn, ''fin un truc de consommation de masse qui me dégoutte assez, qui n''a rien à voir avec l''esprit d''origine de tous ces groupes là et.quand on voit la bande annonce on peut vraiment s''attendre à rien de bien. Un film sur les Germs avec un type qui a un peu la tête de Billly Idol pour jouer son rôle (soupir) j''peux pas prendre ça au sérieux.

David: de toutes façons, toutes les reformations actuelles genre les New York Dolls.

Steff: MC5...

Malek: ils ont tous morts. Ils en restent un de vivant sur cinq.ou six.

David: c''est fait pour les bobos qui découvrent le rock. Pour moi c''est tout. Aucun intérêt. J''trouves que de toutes façons les groupes faut les replacer dans le contexte de l''époque sinon ça n''a aucun intérêt. J''trouves ça bien quand un groupe continue et garde son état d''esprit, à ce moment là y''a aucun problème, le mec peut avoir 70ans et faire de la musique mais des groupes de reformation avec des membres différents ça n''a aucun intérêt, ils sont là pour ramasser du pognon. Ça peut qu''intéresser que les gens qui ne connaissent pas vraiment ces groupes là.

Des gamins de 15ans en gros.

David: des gamins de 15ans ou des attardés de 40 qui ont pas été là à l''époque, comme quand tu vois tout le plat qu''ils font sur les Ramones, nous on allait les voir. Moi c''est des groupes que j''ai vu 25, 30 fois à l''époque à Paris quand ils jouaient en 87 et j''veux dire voila quoi, les gens qui s''intéresse à ça Maintenant c''est des gens qui les ont jamais vus et qui en avaient rien à foutre y''a encore 2 ans quoi. Donc bon ils font ce qu''ils veulent, on va pas tous les lyncher, mais bon.c''est quand même la pitié.

Pour conclure, c''est quoi l''avenir du groupe? Enregistrer de nouveaux morceaux?

David: eh ben c''est ça, c''est continuer. là on a terminer les nouvelles compos et à la rentrée enregistrer un album et voir avec les labels pour ressortir un album. Et continuer.

Ok, dernière question: pourquoi Mickey Mousse?

David:.

Steff:.

Malek:.

(grand moment de solitude).parce que Mario Bros.

Steff:.

Malek:.

David: si tu veux!


www.risingdust.com www.myspace.com/risingdust

RISING DUST

Retour à la liste des interviews

Chargement...