Interview de FIVE HORSE JOHNSON

— marystonage, le 05 juin 2005 (512 lectures)

Première chose, que signifie votre nom, ''Five Horse Johnson'' ?

C''est un moteur de bateau de pêche. La compagnie qui les fabrique s''appelle Johnson et le nom exact du modèle est 5 Horsepower Johnson Motor. Voilà, c''est de là que vient notre nom, et pas d''ailleurs.

Comment ça pas d''ailleurs ?

Aux U.S.A., ''johnson'' est un synonyme de. (ndr : il désigne son entre-jambe, hum.), et certains pensent que notre nom est en rapport avec ça, mais non.

D''accord...

Si tu devais conseiller un album de Five Horse Johnson à un novice, lequel choisirais-tu, et pourquoi ?

Je pense que j''opterais pour le plus récent, ''Last Men On Earth'', parce que les chansons y sont vraiment abouties et se complètent particulièrement bien, il y a un certain équilibre, et c''est quelque chose d''important.

Tant qu''on parle de cet album, son titre, ''Last Men On Earth'', est-ce que ça a un lien avec le sens de votre musique ?

En quelque sorte. C''est assez à l''image de notre état d''esprit, en effet. Ce titre est inspiré de celui du film de Vincent Prince, ''The Last Man On Earth'', c''est un vieux film que j''adore et qui correspond tout à fait à la manière dont nous ressentons notre musique : avec une certaine virilité. (ndr : ce dernier mot prononcé avec une voix d''ours)

Vous avez été un des premiers groupe a être signé chez SmallStone, ce label compte principalement des groupes stoner, voire métal dans son catalogue. Vous faites un peu office d''exception au milieu de tout ça avec vos titres boogiesants.

Scott, le boss du label, aime vraiment beaucoup notre groupe, je ne pense pas qu''il se soucie réellement de savoir si on rentre ou pas dans le ''moule'' SmallStone. Du coup, des fans de stoner s''intéressent à notre cas, donc c''est plutôt cool au final. On ne pense pas faire tâche dans le catalogue, Scott se charge de sortir nos disques, mais il nous laisse une totale liberté sur leur contenu, il n''intervient en aucune manière là-dedans, c''est une des raisons pour lesquelles on se sent à notre place chez ce label.

Beaucoup de monde semble vous considérer comme un groupe de stoner, tu es d''accord avec ça ?

Non. Je suis assez fan de stoner rock, mais ce n''est pas ce que nous faisons. Nous sommes ''juste'' un groupe de rock.

Est-ce que tu sais si vous vendez beaucoup de disques en France ?

Je ne pense pas, parce que nous n''avons pas de distributeur ici, nous sommes peut-être distribués en import chez quelques disquaires. Notre prochain album sera probablement trouvable un peu plus facilement que les précédents, grâce à JP et la ''notoriété'' de Clutch en France.

Tu sais que Scott cherche actuellement une distro française pour SmallStone ? Il semblerait que ça soit en assez bonne voie.

Ca serait terrible que cette affaire aboutisse ! Jusqu''à maintenant, les tournées que nous avons fait en Europe n''ont jamais duré longtemps, car nous ne sommes pas distribués dans beaucoup de pays européens et qu''on ne peut pas se permettre de s''arrêter dans des pays où on a peu de chances de faire suffisamment d''entrées. Si nos disques étaient officiellement disponibles en France, ça nous permettrait de venir y jouer beaucoup plus souvent !

Est-ce que tu sais si beaucoup de tickets ont été vendus pour le concert de ce soir ?

Je crois que nous avons fait environ 80 pré-ventes. Même si nous sommes déjà passés à Nancy et ailleurs en France il y a 3 ans, c''est la première fois que nous jouons à Paris en 10 ans de carrière, donc 80 n''est pas un mauvais score.

Par ailleurs, quels CDs avez-vous amené avec vous en tournée ? Qu''est-ce que vous écoutez dans le tourbus ?

Nous avons amené nos ordinateurs avec nous, on a donc de quoi faire. En ce moment, on écoute Black Flag et pas mal de groupes punk dans le genre, du rock 70''s comme Aerosmith ou The Allman Brothers tournent fréquemment aussi. Sinon, beaucoup de bons vieux métal comme Iron Maiden et Motorhead. Ces temps-ci, j''écoute très souvent The Groundhogs, un groupe anglais, très bon...

Est-ce que tout ces groupes font partie de vos sources d''inspiration ?

Oui, c''est exactement le genre de groupes qui nous a donné envie de former le nôtre, de jouer du rock. Les premiers AC/DC y sont également pour beaucoup, ils étaient extra.

Sur cet euro-tour, Clutch est le headliner pour le Festimad et toutes les très nombreuses dates anglaises, et Five Horse Johnson est headliner pour quelques autres dates. Comment se fait-il que vous vous partagiez la tête d''affiche ?

Lors de tournées précédentes, Five Horse Johnson a été headliner dans des pays tels la Hollande ou l''Espagne. Mais cette fois-ci, nous tournons avec Clutch et ils ont beaucoup plus de renom que nous en Angleterre, ils ont donc décidé d''y mettre le paquet puisqu''ils sont sûrs d''y remplir les salles un minimum. Sur cette tournée, nous avons été la tête d''affiche hier et avant-hier soir (ndr : 24 & 25.05.05) pour les deux concerts hollandais, puisque nous y sommes plus populaires. Très bons moments d''ailleurs. Mais j''avoue que ça ne me dérange pas du tout de jouer avant Clutch parce qu''ils sont vraiment très bons et que ça me stresse de passer derrière eux. (rires) Accessoirement, quand nous ouvrons pour eux, nous avons le loisir de pouvoir regarder leur prestation, et c''est toujours un plaisir...

Sur cette tournée, Jean-Paul, le batteur de Clutch, joue pour les sets de Clutch ET Five Horse Johnson. Comment se fait-il que Mike (ndr : Alonso, dernier batteur de FHJ en date) ne tourne pas avec vous ?

Mike nous a quitté pour rejoindre Electric 6. et évidemment, nous n''avions pas particulièrement envie de mettre le groupe en stand-by et encore moins de tout arrêter. Et un jour JP s''est pointé : «je peux peut-être vous dépanner ?». Du coup il assure la batterie sur le prochain album. Il s''est proposé, en prime, de jouer pour Clutch et nous durant cette tournée, on ne pouvait pas refuser une telle offre !

Est-ce que vous allez jouer des titres de ce prochain album ce soir ?

Oui, nous en avons programmé 3.

Tu peux nous en dire un peu plus sur ce nouveau disque ?

Il est vraiment bon, j''en suis très fier. Le résultat est vraiment satisfaisant et les compos n''ont jamais été aussi bonnes : c''est plus heavy, plus énergique, un peu plus agressif... Il me plait beaucoup et j''ai hâte qu''il sorte !

Et qu''est-ce qui fait qu''il est si bon que ça ?

C''est juste la suite normale des choses je pense : on s''améliore avec l''expérience. Mais JP n''est pas étranger à cette progression, il est génial, il sait trouver instinctivement la dose de batterie exacte dont un morceau à besoin, il a donné une sacrée fougue à ce disque. Il est vraiment doué.

Tu sais s''il va rester au sein du groupe après cet album ?

Non, nous allons devoir chercher un nouveau batteur bientôt, car, malheureusement, je ne pense pas que JP va pouvoir s''éterniser au sein du groupe, et c''est vraiment dommage parce qu''on s''entend particulièrement bien.

Est-ce que tu as une idée de qui va lui succéder ?

Pour le moment personne. Nous n''avons aucune idée de qui prendra sa place. Nous voulons avant tout finaliser notre prochain album, puis tourner aux U.S.A., et nous verrons après pour trouver un nouveau batteur. Nous devrions faire une tournée américaine avec Clutch durant laquelle JP assurera une fois de plus la batterie pour les deux groupes.

Clutch est un groupe qui facilite particulièrement la vie aux fans qui enregistrent et échangent des bootlegs de leurs concerts. Est-ce que tu partages leur point de vu ?

Oui, ça nous est égal, c''est même plutôt une bonne chose. Le fait que des fans, d''ici ou d''ailleurs, s''échangent des bootlegs de nos concerts est plutôt positif pour le groupe.

Je te laisse le mot de la fin...

Nous sommes très contents de jouer en Europe, ce continent est vraiment cool, le public y est encourageant, et nous comptons bien y revenir, France incluse !

FIVE HORSE JOHNSON

Retour à la liste des interviews

Chargement...