MELVINS - The maggot
1999 · Ipecac

Détails

Mon premier Melvins cout fut Stoner Witch, 15 ans environ, mon premier Melvins achet, The crybaby 19. Pas vraiment le top pour aborder ce duo de dbiles. Ca ressemblait trop nimporte quoi pour me donner envie de creuser plus profondment. Quand la fivre Melvinienne ma rellement frapp, je me suis rendu compte quils savaient aussi jouer lourd en dcouvrant la priode Ozma/Bullhead/Gronimo. Me procurer The bootlicker me refroidit de nouveau, ctait dfinitif, la trilogie Ipecac, ctait de la merde. Pis certains (qui se reconnatront peut tre) ont insist, The maggot tait peut tre alors le dernier bon disque dun bout lautre des Melvins. Bingo ! (a vous emmerde que je raconte ma vie ? jcris une chro sur les Melvins, je fais comme eux : ce que je veux)

The maggot est un brlot brlant. Un pied de nez pour dire on sait toujours jouer des morceaux directs, lourds et tueurs, mais on a dcid de vous faire chier en sortant des trucs qui ne ressemblent et ne servent rien). Ils samusent toujours trouver des astuces pour diffrencier leurs disques de la masse en coupant les morceaux en deux, en inversant pochette et couverture mais a namuse plus vraiment. La musique va quant elle dun quasi grind refrains du mtal indus tout ce quil y a de plus massif et rptitif, dun drone larsenis du bon Melvins dantan tout ce quil y a de plus cool, sans oublier la fameuse reprise dun groupe que lon n'coutait pas ou plus jusqu ce que la version des deux zigotos nous fasse dire Wouah ! Comme a tue Fletwood mac ! Deux ? Et Kevin Rutmanis ? Ben vrai dire, part sur le morceau Judy o sa prestation la basse est remarquable, il fait lgrement figure dabonn absent. Ce qui nempche pas ce disque de sonner du tonnerre.
Pas un chef duvre, mais largement plus coutable que la plupart de leurs sorties, car quasiment pur dexprimentations la con (yen a quand mme quelques-unes unes hein, on est habitu), ce disque est un bon medley de leurs diffrentes facettes et par consquent, une excellente introduction. (je naurai pas du choisir la pochette 19 ans)

The maggot en trois mots : Me, lv, ins


Facebook 

Chargement...

Avis des auteurs