[ SPLITS ] - Sons of otis - Queen elephantine split
2007 · Concrete Lo-fi

Détails

intheseblackdays
le 11 août 2007 (1351 lectures)

   Stoner Drone doom Psyché

Monter son label, cest cool. a permet de sortir dun relatif anonymat des groupes dans lesquels personne ne voudrait se risquer investir le moindre kopeck. Ou bien, de sortir avec son groupe un split avec lune de ses idoles qui galre. Cest loption retenue ici.
Un petit jeune de Hong Kong fan de stoner pt de thunes qui a dcid de soffrir le petit plaisir de partager un bout de plastique avec les Canadiens dOtis.
Je parlais il y a deux phrases peine de musiciens qui galrent. Je ne croyais pas si bien dire. Les fils dOtis, en plus davoir perdu leur nime batteur, sont vraiment en panne dinspiration. Moi qui pensais navement il y a quelques temps en apprenant la dfection de Ryan Aubin que ce coup du destin de les remettre dans la mme situation quen 1998 allaient les pousser ressortir un album de la trempe de Temple Ball Tu parles, cest clairement crit dans le livret : recorded by OX. Oui, oui, le projet solo drone de Ken, o il ne se passe strictement rien. Prenez nimporte quel morceau dOtis, gardez simplement la gratte en tirant les riffs et vous obtenez un morceau dOX. Et bien l cest pareil, Ken a juste invit son copain faire un peu plus de bourdonnement. Il y a bien une pointe de blues qui transparat sur Oxazejam (qui porte bien son nom et laisse transparatre la motivation des gars lors de llaboration de ce split : " Bon, a fait trois ans que ce petit con nous serine pour quon sorte un truc ensemble, jai enregistr la dernire rpte, a fera laffaire ") et mme la fameuse bote rythme, mais le tout sonne tellement familier quon sendort vite.
Du ct de Hong Kong, cest pas tellement mieux, vrai dire. Lannonce de la dure du morceau (26 minutes) laisse prsager un truc dantesque ou tout du moins pique, le monolithe Dopesmoker ayant laiss des traces irrversibles Et bien cest encore pire. Ce que lon peut prendre pour une intro durant les premiers instants est en fait lintgralit du titre. Ces moitis de riffs poussent croire un dchanement qui va sensuivre et qui finalement ne vient pas. Dune banalit et dune platitude sans nom.
Un split limage de son support, plat, froid, moche et chiant.

Sons of otis - Queen elephantine split en trois mots : vide, creux, vain


Facebook 

Chargement...

Avis des auteurs