saimonax
le 11 août 2004 (1280 lectures)

   Post hardcore Noise rock

Si "Soul at Zero" symbolisait la colre et "Enemy of the Sun" la souffrance, "Through Silver in Blood" incarne quand lui le dsespoir, une terre menace par l'apocalypse, et dont la seule issue sera la destruction.

Neurosis ralentit le rythme, allonge ses compositions dj longues, accentue son ct tribal et augmente son quota de hurlements. Edwardson n'a jamais autant chant que sur cet album, sa grosse voix se mariant parfaitement avec l'atmosphre trs "fin du mondesque" de cet sombre galette en fusion. Kelly et Von Till quand eux hurlent comme jamais, leurs voix deviennent encore plus criardes qu'auparavant, avec ce grain caractristique qu'on leur connat. Les samples sont distills avec prcautions, point trop n'en faut. La batterie, elle, se taille la part du gteau en n'tant pas moins que l'instrument principal de cette nouvelle offrande. En effet, omniprsente, elle martle, elle frappe, elle cogne, elle guide l'auditeur dans ce labyrinthe tribal pour un voyage dans les entrailles d'une terre agonisante ("Through Silver in Blood"). Jeysers de lave, crevasses, boulements.

"Through Silver in Blood" peut s'apparenter un album de Neurosis version progressif. Moins violent, moins rentre dedans, plus rflchis, plus long (la moiti des morceaux font plus de 10 min), plus tribal, plus vari aussi. "Through Silver in Blood" s'apparente moins un monolithe qu' une falaise en flamme pleine de creux et d'abris (ne me demandez pas o je vais chercher tout a). Les passages calmes, en son clair, tout en arpge diabolique ("Purifiy", "Strengh of Fates") sont dsormais aussi nombreux que les dchanements haineux hrit d'Enemy of the Sun ("Eye", avec un Edwardson au top de sa forme bcheronne). Les instruments traditionnels sont toujours de la partie, ils sont mme devenus omniprsents: cornemuse (sur fond d'clat noise, sur "Purifiy"), violon langoureux ("Aeon" et "Strengh of Fates", long morceau suicidaire, avec un Von Till en voix claire. du moins, au dbut), piano ("Aeon" encore, peut tre le meilleur morceau de cet album, sorte de "Marche Funbre" version Neurosis. mettre pour votre enterrement, succs garanti !).

Avec "Through Silver in Blood", Neurosis emprunte le chemin qui sera le point de dpart son volution actuelle, se concentrant d'avantage sur les atmosphres que sur la force brute des prcdents opus. Une curiosit tout de mme: pourquoi la production de cet album est-elle moins bonne que celle de "Enemy of the Sun", sorti pourtant 2 ans plus tt ? Ah, et j'aillais oublier: ACHETEZ CET ALBUM !!

Through silver in blood en trois mots : Tribal, Apocalyptique, Dsespr


Facebook 

Chargement...