NOOTHGRUSH - Erode the person
2006 · Throne

Détails

Sinical
le 18 novembre 2008 (849 lectures)

   Sludgecore

Noothgrush fait partie des grandissimes groupes de sludge, aux cts des EHG, Grief et autres Buzz-Oven. La formule du combo californien est plus dpouille que celle des louisianais, moins chiante et pourissante que celle des bostoniens, moins rentre dedans que celle des virginiens. C'est donc en quelque sorte le quatrime as du jeu de sludge (oulalaaaa).
Noothgrush, avec ses rythmiques syncopes totalement contre-temps, son hurleur anthologique et ses riffs salement efficaces, vient nous rappeler qu'en Californie le surf a se pratique aussi sur le bitume et de prfrence sur la gueule des skaters neo-punkisants deux crdits-hypothcaires--taux-variables cinquante. Une atmosphre ultra tendue, nerveuse souhait, laissant transparatre un-je-ne-sais-quoi de frustration trop longtemps (et inutilement finalement) contenue. Pour accompagner tout a, un son tranchant, ultra bien rgl, fluide comme un vomit bien aliment et chaud comme un bon caca moul du matin.
Inutile de tourner autour du pot: Erode the person est un grand classique du genre, qui fait pas dans l'original mais qui tape tellement juste, tellement fort qu'il vous en creuse des sillons dans le creux de l'oreille. Mais aprs tout, des oreilles, on en a deux.

Erode the person en trois mots : Puissant, haineux, saignant


Facebook 

Chargement...

Avis des auteurs

Excellent
Excellent
 
Coup de cœur
Coup de cœur
 
Classique!
Classique!