Sinical
le 06 octobre 2006 (762 lectures)

   Doom death

Mme si "Turn Loose The Swans" demeure sans aucun doute la rfrence du groupe pour la priode doom death grabataire sorti du grenier poussireux des prcurseurs du genre, la compilation "Trinity" se place directement derrire en terme de qualit de composition et de production.
On retrouve en effet ici les morceaux monolithiques, tirant autant vers le death traditionnel que vers les premiers efforts du doom en tant que sous-genre consacr, qui ont fait la gloire du combo britannique. Ici, pas de mlodies tortures et dchires comme on pourra en trouver par la suite. A la place, des compositions directes, multipliant les breaks, les riffs sombres et agressifs, ports par les grunts arrachs d'un Stainthorpe qui dmontre ici qu'avant d'tre un vocaliste la voix claire dchirante, il tait un taureau burn la gorge ravage par la lagger anglaise (et sans doute par plein d'autre trucs aussi).
Du coup, l'ambiance que dgage cette compilation est relativement unique dans la discographie du groupe, parce qu'on est encore relativement loign de l'esprit romantiquo-caverneux de TLTS (malgr quelques perces stridantes de violon, et malgr la prsence du clebrissime "The sexuality of bereavement") mais on est galement trs loin des compositions hsitantes de "As the flowers wither". On se retrouve plutt ds lors dans un chteau moyennageux humide, sombre, taill dans le roc le plus hermtique et inquitant qui soit. Avec des cadavres et des fantmes qui tranent dans les coins (ou mme d'ailleurs pas dans les coins).
La tonalit gnrale de "Trinity" est au final beaucoup plus agressive que tout ce qu'on pourra entendre par la suite, mme si le groupe a abandonn les compos dvastatrices la "The forever people". On sent ici se dessiner au fur et mesure des morceaux la lente mutation vers le style qui a caractris le groupe partir de "The Angel and the Dark River": un mlange de tristesse, de mlancolie, de cruaut et de romantisme.
A plusieurs gards donc cette compilation est indispensable. Dj elle recle de vritables brults, des perles, des immanquables pour tout fan de MDB qui se respecte. Ensuite, elle marque parfaitement la transition entre les diffrentes priodes du groupe, et symbolise la maturit acquise par le groupe dans son processus de composition en finalement trs peu de temps. Et pour finir, cette compilation colle parfaitement l'atmosphre gristre et parfaitement dpressive de cette fin d'aprs midi de mois d'octobre.

Trinity en trois mots : Incontournable, rugeux, noir


Facebook 

Chargement...

Avis des auteurs

 
Excellent
Excellent
 
Classique!
Classique!