Sergent_Buck
le 04 juillet 2004 (973 lectures)

   Stoner Grunge

2e vritable album des QOTSA, Rated R ("R" pour les intimes) se trouve tre leur album le plus diversifi ce jour. Sur ce second opus, les compres de l'ancien Kyuss ont mis le stoner pur et dur un peu de cot pour s'orienter vers quelque chose de plus Rock, de plus conventionnel... plus "commercial" diront certains ; mais sans chercher voir le cot pejoratif du terme, il se trouve que R est un condens de tubes comme on en trouve rarement dans le milieu : commencer par "Feel good hit of the summer", 1er morceau au nom plus qu'vocateur, mais qui ne pourra hlas pas squatter le top 50 sans doute cause de ses paroles (une nonciation de toutes sortes de noms de drogues...) ; bref, un morceau trs "rentre dedans", histoire d'entamer l'album en pleine forme. Juste aprs a, les bombes s'enchainent sans nous laisser une seconde de rpit. "The lost art of keeping a secret", "Leg of lamb", "Auto-pilot" ou encore "In the fade", que de chansons aux refrains accrocheurs, aux mlodies superbes, qui ne mriteraient que de passer en boucle sur les ondes radiophoniques.
De plus, les QOTSA se sont permis quelques invits de marque pour les choeurs, comme Rob Halford de Judas Priest pour "Feel good hit of the summer" et Pete Stahl de Goatsnake pour "The lost art of keeping a secret".

Mais le groupe nous a galement rserv des morceaux plus rapides et nergtiques ( l'instar du premier) comme "Tension Head" ou "Quick & to the pointless", histoire de garder un certain quilibre par rapport aux morceaux plutt ports sur la mlodie. Et en plus d'avoir des rythmes et des riffs particulirement dchains sur ces passages, on nous offre le privilge d'entendre la voix de tar de Nick Oliveri quand il se lache ("Oooh BABY BABY YOU'RE SO SWEET !!!").

On note galement 2 morceaux ("Better living through chemistry" et "I think I lost my headache", pour ne pas les nommer) sur lesquels le son est plus recherch, la gratte sonne plus gras, la basse est plus lourde, bref, un petit retour aux sources histoire de nous prouver que Homme et Oliveri n'ont pas fait une croix sur leur pass. De ce fait, ces morceaux sont truffs de riffs grandioses (le riff de dbut de "Better living..." ou le riff final et enttant du dernier morceau...) et de passages psychs (le break dans "Better living..."). Je pense qu'il est inutile de prciser qu'il s'agit des deux meilleures chansons de l'album...

En bref, Rated R est un album qui n'a rien envier ses prdcesseurs, et qui marque par la mme occasion une entre fracassante des Reines dans la cour des grands.

Rated R en trois mots : novateur, accrocheur, rafraichissant


Facebook 

Chargement...