MELVINS - Ozma
1989 · Boner

Détails

NAGAWIKA
le 28 juillet 2006 (735 lectures)

   Sludgecore Freak doom

Trois mots! Faut rsumer un skeud en 3 mots pour conclure une chronique sur ce site. Comme a a marche. Bon. Mais quel prise de tte parfois ohlala. Vous vous faites chier torcher votre chronique, vous suez sang et eau pour qu'elle soit pas trop catastrophique, un peu lisible. Et quel soulagement quand c'est termin! Dos au mur, vous relevez la tte, oufff! On va poser sa chronique tranquillos.et vous ralisez. Vous avez oubli les 3 mots! Les 3 adjectifs! C'est toujours pareil vous oubliez! Vous vous creusez la tte, vous vous relisez, pense pense pense. Alors videmment parfois c'est vite fait si vous avez affaire une merde ou un groupe connu: gnial, mortel, dcoiffant. Hop c'est rgl.Mais l! LA! Rsumer les Melvins en 3 mots! Les Melvins bordel! Le groupe le plus indescriptible de toute l'histoire de la musique contemporaine. Ils deviennent himalayesques ces 3 mots! J'en verrai jamais le bout. Je fais quoi? J'envoie un exemplaire de"Ozma" aux frres Bogdanoff? Peut tre qu'au bout d'annes de recherche et de calculs unit multi dcimale ils arriveront me les donner ces foutus 3 mots? Dans l'univers rien n'est impossible comme ils disent.
Les indcrottables Melvins donc et leur 2e vritable album "Ozma". La mystrieuse Lorax y fait son apparition la basse en remplacement de Matt Lukin. Pas la premire bassiste et loin d'tre la dernire. Ozma Ozma Ozma. Qu'est-ce que vous voulez que je vous dises? Les Nirvana disaient d'eux qu'ils taient le pass, le prsent et le futur de la musique. Ils avaient raison c'est vrai. Brave Kurt! "Gluey Porch Treatments" avait dj donn le ton, un pied dans le punk hardcore, l'autre dans l'inconnu. "Ozma" est calqu sur le mme schma, 17 titres ubuesques, indescriptibles la fois gniaux et sans intrt. Qui peut m'extraire un morceau de tout ce pav? Avec les Melvins, on prend tout d'un coup ou rien. Toutes les compos s'enchanent et disparaissent les unes aprs les autres, elles ont ce got d'phmre propre au punk. Les Melvins font tout pour que l'histoire ne les retienne pas. On brouille les pistes. Tortueux, arrach, implacable, LOURD, King Buzzo et ses larons dfigurent la notion de chanson, tirant dessus comme un vulgaire chewing-gum. Et dans tout ce bourbier, ils ont eus en plus le malheur d'inventer le sludge. Ces chacals d'Eyhategod se sont jets sur ce disque comme une carcasse toute frache.
Alors "Ozma"? "Classique"? Oui, ou "canigou". Ou bien "pince linge" si vous prfrez. Les Melvins s'en foutent. Noter "Ozma" serait se faire avoir et jouer avec eux au jeu de qui est le plus idiot. Un disque inutile DONC rigoureusement indispensable.

Oh et pour les 3 mots, vous vous dmerderez tout seul. Merci vous

Ozma en trois mots : melvins, melvins, melvins


Facebook 

Chargement...

Avis des auteurs

 
Coup de cœur
Coup de cœur