Nirguna
le 29 juin 2004 (880 lectures)

   Drone doom Noise

ATTENTION, la lecture de ce genre de chronique n'est bonne qu' vous priver de l'opportunit de faire fonctionner votre propre imagination sur des albums dont c'est pourtant le seul intrt. Si toutefois vous dsirez vous priver de ce plaisir pervers, n'hsitez pas continuer votre lecture, mais sachez qu'elle ne vous apportera aucune indication utile sur la nature mme de la musique...



- 50... Les parois dfilent sous vos yeux une vitesse vertigineuse, tandis que les rayons du soleill se contorsionnent pniblement pour vous baigner quelques secondes encore de leur chaleur rconfortante et que le ciel lui mme aura tantt disparu au profit de l'obscurit souterraine. -200... Sur cette plate-forme qui vous entrane, du moins vous l'esprez, vers un de ces foutus complexes technologiques souterrains qui ont fait fantasmer des gnrations d'tres humains avant vous... -400... C'est bien plus qu'une mort allgorique que vous exprimentez au contact assourdissant des asprits de la roche millnaire que votre arche semblent dchirer dans un vrombissement insoutenable... -800... Des tincelles jaillissent chaque instant, clairant brivement l'obscurit insondable de l'abysse qui vous aspire encore et toujo... - 963, et plus rien... l'arrt brutal de la plate-forme vous projette au sol tandis que le silence soudain amplifie la souffrance que vos oreilles endurent cause de la pression atmosphrique...
Devant vous se dessine la faible lueur de votre lampe de secours l'entre bante d'une grotte qui n'a vraisemblablement jamais reu la visite d'aucun tre humain... De l'eau s'coule nonchalamment du plafond le long de piliers calcaires dont l'paisseur vous donnent un aperu de l'inviolabilit du sanctuaire naturel que vous pntrez... Quelques gouttes marginales s'garent parfois et achvent leur chute de plusieurs dizaines de mtres vos pieds dans un ptillement qui a, dans votre situation, quelque chose d'inquitant... Un grondement sourd... Mais l'avez vous vraiment entendu ? Quelque chose frle votre jambe... Un autre grondement sourd, cette fois ca ne fait aucun doute... Et le crissement caractristique d'articulations robotises qui se propage sur les murs... Des milliers de cratures cyberntiques abandonnes par les laboratoires de la zone rampent prcipitamment la recherche d'une issue... Les rats quittent le navire... Certaines viennent finir leur course sous vos yeux incrdules dans quelques soubresauts d'agonie tonnamment organiques, hormis l'pouvantable rle strident qui rsonne encore vos oreilles tandis que, dj, plus rien ne bouge dans la cathdrale souterraine...
Une lueur spectrale apparat alors au fond de la caverne comme le rayonnement palpitant d'une torche dont le porteur serait encore hors de vue... Mais quelques secondes plus tard seulement, cette apparition fond sur vous avec un sifflement terrifiant qui a tout du hurlement des mes damnes, rejointe bientt par des dizaines d'ectoplasmes similaires qui tourbillonnent dans un murmure oppressant autour de vous... N'osant pas bouger, vous contemplez prudemment les jeux d'ombre et de lumire crs par les mandres lumineux de ce flot thr... Enfin, aprs que les esprits semblent s'tre calms, apparat la silhouette indcise d'un tre, autant que vous puissiez en juger, humain qui dambule d'un pas monotone en rcitant des formules qui ne font pas sens pour vous, mais qui ont sans doute possible le pouvoir de contrler ces cratures... Loin de se soucier de vous, l'humanode poursuit son chemin, prcd par les esprits qu'il dirige... La batterie de votre lampe est morte... Vous tes seul dans le noir.

White2 en trois mots : cauchemardesque, inutile, sismique


Facebook 

Chargement...