Sergent_Buck
le 21 octobre 2005 (878 lectures)

1996, aprs un Houdini fort dviant, et un Stoner Witch particulirement nigmatique, les Melvins, dcident d'en finir une bonne fois pour toutes. Leur troisime et dernier mfait sur Atlantic s'appellera Stag. Car Stag est la goutte en trop, celle qui leur vaudra d'tre virs par la porte de devant avec un bon coup de pied dans le derrire.

Mais qu'y a-t-il dans cet album qui le rende si difficile d'accs et si controvers ? Eh bien c'est simple, la dose d'exprimentations en tous genres qui parcourait leurs 2 prcdentes ralisations atteint ici son paroxysme – si l'on exclut bien sur Prick le bien nomm, sorti sur un autre label (sous le nom de Snivlem), l'album qui spare Stoner Witch de ce Stag.

En effet, des l'ouverture du disque avec l'norme The Bit, on se retrouve en face d'un gros mtal lourd teint de sonorits orientales. et tous le disque va se baser sur ce genre d'amalgames : des cuivres en pagaille dans le trs gras Bar-x-the rocking M, la dualit de Black Block avec Googles (le premier est une ballade plutt guillerette alors que le second est un touffant morceau satur, ponctu par les hurlements de King Buzzo). On touche mme l'Indus sur Sterilized, suivi par la sance de ranimation cardiaque sur fond de musique classique qu'est Lacrimosa. Et sans oublier bien sur leur lgendaire second degr (j'en veux pour preuve le chant l'hlium sur Skin Horse, ou encore l'hilarant Cottonmouth, chant par Mr Dale Crover, qui clt l'album).
Evidemment, il y a la dose de morceaux rapides qui rentrent dans le lard, comme Buck Owens ou les sautillants Captain Pugnet et Berthas ; Et les interludes ambiantes plus glauques les une que les autres qui commenaient dj faire leur apparition sur Stoner Witch sont toujours de la partie (Hide, Yacobs Lab, l'excellent Soup).

Donc vous avez l un vritable OVNI, aussi bien dans la discographie du groupe que dans un quelconque paysage musical. un peu comme une quinzaine d'univers parallles que l'on traverserai en une cinquantaine de minutes. Et croyez moi, quand on parvient concilier autant de choses en si peu de temps, a s'appelle un coup de matre ! (et moi je dit : coup de coeur !)

Stag en trois mots : Anormal, diversifi, antithtique


Facebook 

Chargement...