Sergent_Buck
le 21 octobre 2005 (987 lectures)

   Grunge Freak doom

1993. Voil que les Melvins soufflaient dj leur 10e bougie. Parce qu'il faut dire qu'en une dcennie, ils ont eu le temps d'en faire des choses. 10 ans, et environs autant d'albums et EPs leur actif. rputs pour leur grande indpendance et leur sens de l'humour lgendaire (dans le genre a cot de la plaque , on a rarement fait mieux !) ; Ils n'eurent besoin de rien de plus pour se forger une grande notorit dans le milieu Underground . ainsi qu'une base solide de fervents fans qui n'a cess de grandir depuis.

Et c'est en l'an de grce 1993 que nos compres parviennent tre signs par on ne sait quel moyen sur un gros label. C'est donc Atlantic qui s'y colle. Car ici, ce n'est pas le label qui fixe des barrires pour le groupe, mais bel et bien le groupe qui explose les barrires que le label s'tait fix... Voyez plutt : au lieu de suivre le mouvement dont ils ont cr l'embryon (Le Grunge, en l'occurrence, celui qui se hissait aisment dans les charts au dbut des annes 90, rapportant un sacr paquet de billets verts aux firmes qui taient derrire tout a), les Melvins prfrent prendre tout le monde rebrousse poil. Du coup, ils accouchent d'un disque compltement htrogne, aux allures de bte bizarre sur le catalogue d'Atlantic.

Cet album est un de mes prfrs du groupe. Pourquoi ? parce qu'il garde le son roots des dbuts, tout en commenant partir dans une sorte de dlire sans queue ni tte, un Pandmonium matris qui sera leur marque de fabrique pour la dcennie venir : car outre le grunge brut qui parsme l'album (Hooch, Honey Bucket, Night Goat.), on y trouve des ballades dlirantes (Lizzy), des morceaux forte tendance exprimentale (le nerveux Pearl Bomb, ou le dlire autistique de Spread Eagle Beagle) en passant par l'exprience "dronante" qu'est Hag Me ( rapprocher de leurs prcdentes ralisations) sans oublier l'OVNI qu'est Sky Pup.
Il est galement important de noter la forte dose de second degr (cela va de soi) qui parsme l'album - il suffit d'couter la reprise de Going Blind de Kiss pour s'en rendre compte – un lment qui, l aussi, sera rcurrent pour la suite.

Voil pour le premier chapitre de l'aventure Atlantic : un disque comme ce cabot 2 ttes qui orne la pochette. une erreur de la nature qu'on aurait envie de repousser au premier abord, mais qui devient vite fort sympathique si on prend le temps de l'apprivoiser.

Cependant, il ne faut pas croire que nos trois hurluberlus vont s'arrter l.

Houdini en trois mots : Barr, bordlique, sympa


Facebook 

Chargement...