THE HEADS - The time is now!
1998 · Man's Ruin

Détails

marystonage
le 21 septembre 2005 (666 lectures)

   Stoner Psyché Space Rock

The time is now ? Now, maintenant ? Now, l'poque de cration de ces 7 morceaux (1996 / 97) ? Ou now, en 1969, comme indiqu sur la couv' de ce disque ? Couv' d'ailleurs repompe de l'affiche d'un concert d'MC5 donn en 1969 : mme logo du White Panther Party, mme symbole 'peace', mme feuille de cannabis pour le ct 'love'. Le drapeau amricain a par contre t troqu contre celui de l'Angleterre, patrie de The Heads, et on retrouve Sir W. Churchill peu prs partout dans le reste de l'artwork sign Kozik (sortie Man's Ruin oblige). Et il les aimait ses petits bristoliens le Franky, puisqu'avant a il avait dj ralis une belle paire de 10'' colors, 5 titres au total, qu'il se contente ici de compiler en y ajoutant tout de mme 2 pistes issues de splits sortis sous d'autres labels.
Toutes ces allusions coverartiennes prennent leur sens quand on passe l'coute de ce disque, de ce groupe.

Et des groupes comme celui-ci y en a pas deux, surtout pas en Grande-Bretagne. Le SpaceRockPsychStoner que ce quatuor pratique est habituellement plus une spcialit hollandaise, quoique mme par ces vaux-l la recette est encore diffrente. The Heads ne sont pas seulement Rock, ils sont aussi trs Rock'n'Roll. Avoir trafiqu ce poster d'MC5 en pochette de disque n'est bien sr pas d au hasard.
Les riffs de 'Delwyn's Conkers' (seule vritable chanson du lot (aprs a ils sont trop high pour chanter carr)) nous ramnent bien une trentaine d'annes en arrire, et souvent du ct de Detroit, c'est vrai, mais pas toujours du ct d'MC5 puisque le magnifique chant nglig de Simon Price n'est pas sans rappeler celui d'Iggy !

Bien que cette facette rtro-sauvage soit toujours trs prsente dans leur oeuvre, l'instinct des Heads reprend le dessus ds qu'il n'y a plus se concentrer sur du texte et qu'ils peuvent laisser leur doigts penser leur place et s'oublier en jams dlirants, souvent rythms par une jouissive et abrutissante batterie tribale et une grosse basse toute aussi enttante. Cette rythmique brute et primaire est accompagne de tout un tas d'effets kalidoscopiques qui vont et qui viennent, traversant l'espace sans oublier celui entre nos 2 oreilles, ramollissant nos cerveaux au passage pour nous faire tomber dans une sorte de trip champignonesque totalement efficace, et qui perdure, quelle que soit la vitesse, tant que perdure overdrive fulminant, reverb hallucine, voix fantomatique et autres wah wah sporadiques qui vont se perdre dans l'atmosphre pour rejoindre le nuage de fume vert qui l'paissie dj.
Au fin fond de ces jams chamallow bourdonnants de saturation, persiste un clat de lucidit en cette seconde guitare, la rock'n'roll, qui dans des lans de sobrit se fend de quelques riffs du Detroit des 60's, tandis que le reste de la bande continue de divaguer en tirant dans tout les sens et l'infini ce que lui a inspir Hawkwind ou Blue Cheer. (et un peu l'herbe aussi. faut bien profiter, the time is now aprs tout.)

The time is now! en trois mots : psychdlique, psychdlique, psychdlique


Facebook 

Chargement...

Avis des auteurs

Excellent
Excellent
 
Coup de cœur
Coup de cœur