Derelictus
le 14 août 2018 (14676 lectures)

   Traditional doom Doom death Epic doom

Trois anciens membres de Solstice, - mme si ce bon vieux Rich Walker aime faire oublier que deux dentre eux ont jou dans son groupe -, dont deux qui ont aussi jou dans My Dying Bride, - cest justement pour cette raison -, avouez quil y a sans doute pire comme curriculum vitae dans la scne doom metal, en sachant que je suis all au plus simple pour le pedigree de ce quatuor form lan dernier et qui prsente ici son premier enregistrement. Voil pour la fiche technique de Godthrymm prsent comme un groupe depic doom metal, autant dire quils avaient su me ferrer les saligauds. Mais il faut dire quaprs une introduction assez allchante avec ces sonorits si britanniques, la suite a de quoi surprendre et de dcontenancer quelque peu, mais rien de rdhibitoire en soi, pour peu que vous ayez un peu lesprit ouvert. En fait, depic doom metal il en est tout de mme question, dans pas mal de riffs et notamment dans les passages les plus lents, et dans ces licks de guitares qui fleurent bon un savoir faire en la matire, mme si lon aurait aim que ce soit un peu plus dvelopp par endroit. Mais ce qui surprend cest tout de mme ce ct vraiment rentre dedans de lensemble et qui nous rapproche bien plus du doom death metal langlaise. En fait, lon se retrouve avec des moments assez vloces et en mme temps guerriers, mais il faut reconnatre que cela fonctionne trs bien. Cest juste que cest bien moins calibr que ce quoi lon peut sattendre, mais un peu de nouveauts ne peut faire de mal. Le fait que Shaun Taylor-Steels martle sauvagement ses futs et ses cymbales bien comme il faut, apporte une grande dynamique lensemble, et lui donne clairement un ct plus rentre dedans, un peu comme avait pu le faire en son temps Keen of the Crow. Le ct belliqueux passe aussi par ce chant caverneux et bourru, pas trs mlodique, qui pourrait tre un frein pour pas mal de personnes sattendant quelque chose de plus aguicheur et de plus classique, l, c'est vident, il faudra repasser. Encore quil y a un lger passage plus mlodieux sur Sacred Soil, qui rappellera Ereb Altor. Cest quand mme ce niveau que la bat blesse de mon ct, car les compositions sont vraiment bien ficeles, mme si cest sans doute le premier titre qui se dmarque allgrement du lot, et dmontrent une volont de rester dans les sphres du metal. Lon saluera dailleurs ce parti pris pour une production assez crue et ample, assez loin des standards modernes et polics, ce qui est un bon point. Toujours est-il que la catastrophe que lon pouvait craindre quant la runion de vieux briscards de la scne runis dans un nouveau projet na pas eu lieu, et que lon attend de pieds fermes lvolution de cette formation, qui a entre temps perdu deux de ses membres, sur un album complet, en esprant quelle gomme certaines de ses scories.

A Grand Reclamation en trois mots : belliqueux, braillard, sincre


Facebook 

Chargement...

Avis des auteurs