EyeLovya
le 17 juin 2018 (24011 lectures)

Selon toute vraisemblance, les gars de Dark Buddha Rising ont fait le point sur leur carrire, ils se sont assis tous ensemble pour rcouter leurs albums, et aprs s'tre fait terriblement chier pendant environ six heures, se sont promis d'viter de piquer du nez pendant l'enregistrement du prochain.

Alors quand on crme le superflu de leur musique, il ne reste que le matriel ncessaire ce superbe concentr de sorcellerie finlandaise qui tient sur un misrable ep de 25 minutes. Exit les introductions somnolentes, out les languissements interminables de riffs patauds, DBR donnent maintenant dans l'efficace et l'irrprochable.

Le premier morceau (d'ailleurs, qui est responsable du titre du disque? Personne n'avait pens Mahathgata ?), est donc une sorte de best-of tir des sessions de Abyssolute transfinite et de Dakhmandal: riffing bringuebalant pseudo-kraut et drives vocales androgynes, ambiance ttanisante de bad trip nocturne dans un temple bouddhiste npalais, froid glacial des montagnes et chants de moines difformes, ayahuasca locale beaucoup trop puissante, dmultiplication des personnalits, et perte totale de contrle sur chacune d'entre elles. Implacable, 15 minutes fascinantes o la musique volue constamment dans un spectacle d'orgie de psychotropes congels d'o l'on ne sort qu'un instant le temps de s'offusquer des vocalises pop dgueulasses de la chanteuse convie sur le morceau vers la dixime minute.

La face B dveloppe le mme thme en mettant l'accent sur la part rituelle du bousin, bols chantant et litanies paennes comme autant de reflets dors dans une obscurit touffante, invitation l'offrande charnelle sous acide prim, dans une chorgraphie supra-lente bizarre trs cinmatographique qui donne terriblement soif d'une mise sur pellicule par un type comme Ben Wheatley, jusqu' ce que le reste du groupe se mette jouer et que a reparte dans le doom extrme horrifique...pour un temps beaucoup trop court et donc tellement frustrant.

II en trois mots : messe, du, dimanche


Facebook 

Chargement...

Avis des auteurs

Excellent
Excellent