Krokodil
le 09 juin 2018 (27491 lectures)

   Post hardcore Atmospheric doom

Provoquer la fuite de l'me en souffrance vers un ailleurs salutaire, tout en bourrant continuellement le fion avec un open-tuning sculpt dans la roche volcanique, c'est srement possible... Pour la petite histoire, nos bons vieux Old Man Gloom y sont presque parvenus avec Zozobra (celui qu'on a toujours envie de citer quand on les cite eux). Et probablement qu'ils y seraient totalement parvenus s'ils n'avaient pas t si soucieux d'insuffler de l'harmonie, de la varit et des nuances - tout simplement de la musicalit - dans leur musique. Ainsi, librer l'me, tout en bourrant continuellement le fion, c'est srement possible condition de ne pas trop se compliquer la vie et chercher satisfaire l'oreille exigeante du mlomane, qui plus est clectique... Condition que les anglais de Nervewrecker semblent bien avoir assimil sur cet EP qui ressemble une version encore plus slacker, et branle-n/c-ouille des premiers Black Sheep Wall ; et dieu sait ce que a peut exiger comme absence de volont et d'ambition... L'ide ? Crer de la simili-transe partir de la vibration d'une seule et mme corde (en utilisant un max de 2 notes et demie) au tirant proche du diamtre d'un baobab centenaire, avec pour seule motivation d'tre plus drone que le drone, mais sans faire chier comme le drone (encore que l'association de l'involutivit et de l'interminabilit sont parfois capables de miracle). Ou pour faire simple : difier du bonheur crbral en sublimant l'absence d'harmonie, de varit et de nuance - tout simplement de musicalit - dans la musique. Facile, vous dites ? Moss ? C'est pas pareil. Reste au final un post-hardcore mchamment minimaliste qui rend mchamment amorphe. Pas inintressant en terme d'effets secondaires sur un EP de 30 minutes (sensations allant de la sympathie bienveillante l'agacement pur) ; voir plutt sur 50, si tu rsistes la tentation de leur botter le cul pour les voir exploiter le reste de leur corde (on est mme pas trop exigeant, puisqu'on est capable de se contenter d'une corde) ou si tu rsistes la tentation d'exploser ton ordinateur avec une affreuse impression de temps perdu tout jamais.

Murmur en trois mots : le, minimalisme, tue


Facebook 

Chargement...

Avis des auteurs