Derelictus
le 14 avril 2018 (26645 lectures)

   Funeral doom

Ce groupe nest pas humain, cest peut tre la premire des constations que lon peut faire devant The Incubus of Karma, cinquime album de Mournful Congregation. Pas humain dans le sens o lon reste bahi devant autant de matrise de son sujet, de ce funeral doom metal tellement unique et si souvent copi depuis une bonne dcennie, mais dont aucune des formations inspires par les australiens ne parviendra jamais aux chevilles de ces derniers, car il leur manquera toujours aussi bien la maestria que linspiration, deux constantes qui ne font nullement dfaut sur cet album. Surtout, et cest cela qui rend ce groupe hors des temps et hors des modes, il y a ici, une nouvelle fois devrais-je dire, un pur travail dorfvre dans ces compositions homriques, o tout senchaine avec puret, avec magnificence, avec une logique sereine comme si toute la connaissance enfouie depuis des millnaires dclinait sur nous, pour nous relever les secrets de la vie et dune sagesse antdiluvienne.

Cest galement en cela que ce groupe a quelque chose dinhumain, cest dans cette communion avec les lments, mme si cest le plus souvent cette impression dtre immerg sous des tumultes deau qui ressort lcoute de cet album, ou bien dexplorer dautres dimensions, ou dautres portes de la perception. Chez Mournful Congregation, lon na pas besoin de se drober derrire une imagerie fallacieuse pour dployer mysticisme et sotrisme, sa musique se suffit elle seule, et bienheureux sera sans doute celui qui parviendra percer tous les mystres enfouis dans les paroles de Damon Good. En tout cas, la dclaration place le toute fin de Whispering Spiritscapes pourrait tre une des clefs dentre pour comprendre cet album, son essence mme, car nous renvoyant limportance de la matire primordiale, do tout semble venir.

Il n'en demeure pas moins que cest partir de l que lon navigue dans de nouvelles dimensions et vers dautres sphres de connaissances, et que lon comprend quil nest plus important davoir t, dtre ou de devenir. Tout dfile trs lentement devant nos yeux, o lon commence comprendre le sens de labsurdit de notre condition, et aussi le sens de cette Fatalit qui sabat sur nos frles paules humaines, tant les lments se dchirent devant nos yeux pour nous laisser entrevoir le chaos primordial, lorigine de toute chose. Mais cela se fait de manire absolue avec aussi bien un sentiment de flicit, comme lorsque lon se spare dfinitivement de son enveloppe charnelle, quun sentiment dapaisement, comme si lon tait dlest de tout ce qui peut nous rattacher la terre, car soutenu par quelque chose de tellement magnifique, de tellement absorbant, que lon ne cherche mme plus sen dbattre ou essayer de sen extirper.

Cest tout cela, une nouvelle fois, la force de cette formation, cest ce ct absolu de sa musique, tellement sentencieuse dans son dveloppement, tellement solennelle et tellement enveloppante. Mais il est difficile de sextirper de tout ceci, de ne pas sombrer irrmdiablement dans une mlancolie et une tristesse incommensurables, qui elles, deviennent tellement humaines, dans toutes ces tragdies dont cette musique tmoigne, dans tous ces instants de recueillement o lon reste genoux terre, le dos ploy et la tte baisse vers le sol prt reconnatre sa dfaite. Il y a sans aucun doute rien de plus dchirant que tous ces riffs tentaculaires, mais tellement inspirs, de ces enchevtrement darpges, dharmonisations, de leads et de soli, qui illuminent chacune de ces compositions, dont les progressions relvent de linoue tant elle sont parfaites et coulent de source, avec quelques agrments apprciables comme ces choeurs, ces orgues et autres bols chantant.

Mais dire vrai, cest encore une fois une musique qui se dvoile au fil des coutes, et qui fourmille de nombreux dtails, loppos mme du simplisme que lon pourrait accoler ce style musical. The Incubus of Karma relve une nouvelle fois dune trs grande russite o tout a t mis en uvre pour aboutir un tel niveau dexcellence, et je reste toujours aussi admiratif devant la puissance vocatrice du funeral doom metal de Mournful Congregation, qui demeure ce groupe tellement unique dans ses qualits, et tellement au dessus de la mle. Non, finalement, ce nest pas vraiment humain dtre aussi talentueux, et de continuer le dmontrer au fur et mesure de ses ralisations, et ce, depuis un quart de sicle.

The Incubus of Karma en trois mots : grandiose, tragique, unique


Facebook 

Chargement...

Avis des auteurs

 
Excellent
Excellent
 
Coup de cœur
Coup de cœur