DOPELORD - Children of The Haze
2017 · [ autoproductions ]

Détails

Caligula
le 12 avril 2018 (27447 lectures)

   Traditional doom Stoner Psyché


Quest ce qui rend Dopelord populaire ces dernires annes, par rapport au bon millier de groupes Stoner-Doom utilisant les mmes recettes ? On peut lgitimement se poser la question, tellement le groupe polonais ne sort absolument pas de son Stoner-Doom assommant depuis sa cration. Nous offrant ici son troisime album, on en arrive toujours au mme constat : La qualit de Dopelord, cest lcriture de ses riffs, la fois monstrueux, rptitifs, blinds de fuzz, mais galement et surtout trs efficaces. Le premier morceau,  Navigator , suffit le prouver, aprs quelques notes calmes : Dopelord sait crire des riffs, sait les rendre efficaces, et sait les accompagner. On pourrait donc arrter cette chronique ici, et dclarer que bon, cest bien beau tout a mais a napporte rien de neuf. Mais cest l que je me suis tromp pendant un certain temps :


Dopelord semble avoir des envies dinnover, par petite dose, en amliorant sa recette prouve. Le groupe semble vouloir apporter de la nouveaut par petites touches discrtes, si discrtes dailleurs, quon dirait quelles ne sont parfois pas volontaires.


Pour preuve, les vocaux qui sont, pour la premire fois, plutt varis, alternant du chant clair et planant , avec normment de reverb dans la plus pure tradition Stoner-Doom( Navigator ) et un chant presque growl sur certains morceaux plus courts( Scum Priest ). Ces deux formes de chant semblent sparer lalbum en deux, avec des morceaux plus clairs, o Miodek se pose comme un prophte sur une montagne de riffs, quil domine de sa voix claire et pourtant lointaine, et avec une part plus oppressante, o un chant plus rugueux et des riffs plus agressifs sont prsents, presque loppos de la premire. On peut galement noter une certaine mise en valeur du chant, bien plus comprhensible que dans les albums prcdents. Ces morceaux, plus agressifs, forment galement une diffrence avec les prdcesseurs de ce Children of The Haze, apportant une diversit bienvenue.


Il faut cependant nuancer cette nouveaut : certes, ce chant deux formes et ces formes dcriture varies apporte une certaine nouveaut, mais on reste en terrain connu : Des soli de guitares toujours prsents et qui font leur petit effet, une efficacit toute preuve, les thmes traditionnels du Stoner Doom qui rpondent toujours prsents, le chant toujours en retrait, le fuzz dmentiel, etc On peut dailleurs pester contre la batterie, que je trouve trop en retrait mon got, et sur la dure de lalbum, peut-tre trop courte.


On en est pas moins heureux de retrouver ces chaleureux polonais, avec leurs riffs dbiles mais efficaces, leur son chaleureux, leur simplicit.



Children of The Haze en trois mots : Efficace, Traditionnel, Amorce vers la nouveaut


Facebook 

Chargement...

Avis des auteurs