MOURNING BELOVETH - The sullen sulcus
2003 · Aftermath

Détails

Rocky Turquoise
le 27 juin 2005 (705 lectures)

   Doom death

Et pourtant j'en aurai fait l'effort. D'couter moi-mme ce qui valut aux petits irlandais de Mourning Beloveth sortis de la cuisse de My Dying Bride un vritable succs dans les diffrents mdias metal. J'y serai all sans prjug, sans apprhension, puisque je l'achte finalement 2 ans aprs sa sortie, le temps de laisser dcuver la folie pataude que peut provoquer le jet d'un tel suppos pav doomdeath dans une mare engorge en pourrir de doomsters jamais vraiment consols du split de Dusk.

Mais alors non, rien faire, je ne comprends pas. D'un premier album non seulement pullulant d'influences mal digres, mais aussi trs peu inspir, on passe ici un essai bien ficel et dont la progression dans l'art de composer se veut flagrante, mais pour autant toujours aussi infectement ressuc des grosses pointures My Dying Bride / Saturnus. Son sans un poil d'originalit, riffs bateaux, gros vocaux death miteux culs, leads tlphones, contages clairs d'une tonalit insupportablement similaire celle d'Aaron (c'est si mprendre), batteur limit et loin de foutre le barreau... Juste un exemple de plus qui vient montrer quel point le hasard bien plus que l'originalit permettront tel ou tel groupe d'exploser l'instant T dans un scne metal d'ores et dj suffisament chiante. Dprimant.

The sullen sulcus en trois mots : poussif, retardataire, couv


Facebook 

Chargement...

Avis des auteurs

 
 
Excellent
Excellent