LEECHMILK - Guilty of Sloth
2001 · Spare Change Records

Détails

Krokodil
le 02 mars 2018 (40636 lectures)

   Sludgecore

Effectivement l'on retrouve une bonne partie des morceaux de Guilty of Sloth sur Starvation of Locusts - la moitié pour être précis - et pour peu que vous fassiez comme moi partie des rares privilégiés à détenir ce dernier en physique (si jamais, fuyez la version originale, elle coûte un bras et y'a que dalle dedans ; et puis pour une fois qu'on a droit à une belle réed...), il n'y a effectivement aucun intérêt à se ruiner pour tenter de se procurer l'inprocurable. Quoique... ? Si Starvation of Locusts ne fait que frôler la perfection, c'est peut-être justement parce que l'on y retrouve pas les meilleurs titres de Guilty of Sloth - Saltlick et Pigsticker - le premier surclassant de justesse le Iron Monkey du disque du même nom, le second surclassant de justesse le EHG de Take as Needed for Pain... Des morceaux dont la méchanceté rivalise de pas loin avec celle des Dystopia, Merauder et autres Cold As Life, du A389 Recordings avant l'heure, du SSOS qui a échangé son capital sympathie contre une perf' de flakka, du vénèr quoi. Autant dire que la quasi-inexistence de ce groupe dans les archives mondiales du sludge me laisse dans un profond désarroi.

 

Guilty of Sloth en trois mots : nfaste, agressif, tendu


Facebook 

Chargement...

Avis des auteurs

Excellent
Excellent