[ SPLITS ] - Grey Widow / Sons Of Tonatiuh
2015 · Red Valley records

Détails

Krokodil
le 16 février 2016 (1560 lectures)

   Sludgecore Hardcore Crust

Je dois dire qu'après une bonne quinzaine d'écoutes relativement infructueuses, et ce malgré divers moyens d'approche et degrés d'implication pour aborder le machin sous tous les angles envisageables, je n'arrive toujours pas à trouver le moindre intérêt aux morceaux proposés par Sons Of Tonatiuh. À mon plus grand regret, sincèrement. Alors pourquoi parler d'un split si c'est pour en occulter la moitié ? Je n'en sais rien... Enfin si, je sais. Peut-être avant tout (*uniquement) pour signaler la copieuse sanction qu'inflige Grey Widow à son auditoire, une fois passée l'INSUPPORTABLE intro de batterie (faut pas hésiter à skipper quand c'est aussi chiant et vide, personne ne va vous taper dessus). Là encore, vous allez me dire qu'il ne reste donc au final qu'un morceau et demi de Grey Widow et qu'elle commence tout doucement à manquer de consistance, notre affaire ; sans parler de son visuel scandaleusement laid (pas vu une horreur pareille depuis Beneath Oblivion, c'est dire), MAIS, puisqu'il y a un mais : il y a aussi ce titre ; le titre qui justifie à lui seul l'acquisition du disque, et qui bientôt ne sera que le seul et unique titre que l'on va écouter en boucle, encore et encore : "Obey", comme la marque ouais ; et comme le morceau de Leechmilk, surtout (la plus-value sismique). "Obey", donc, un morceau de quelques tonnes d'acier qui - doucement mais sûrement et à la manière d'un Nightslug toujours plus viscéral - va compresser chacun de vos organes dans son impitoyable ressac mécano-génocidaire. Une pression de fou furieux, un climat de tension irrésistible, quasiment du Kickback en slow-mo.

... Bah, sinon Sons Of Tonatiuh (pour quand même pas faire comme s'ils n'existaient pas) jouent toujours le même sludge à base de Fistula / Damad / Highgate. Dis comme ça c'est plutôt cool, hein ? Mais très vite, c'est de nouveau l'éclipse totale, et on repart sur "Obey", toujours plus fort.

Grey Widow / Sons Of Tonatiuh en trois mots : Obey, Obey, Obey...


Facebook 

Chargement...

Avis des auteurs