CULT OF LUNA - Vertikal II
2013 · Indie Recordings

Détails

Derelictus
le 21 janvier 2016 (939 lectures)

   Post hardcore

Vertikal II est à Vertikal, ce que furent en leur temps SGNL>5 à Celestial, et pas qu’un peu d’ailleurs, Sovereign à Times of Grace, Reload à Load ou bien encore Black Winter Day à Tales From the Thousand Likes, à savoir une suite. C’est d’ailleurs plus noble de prendre ce titre de suite plutôt que celui de disque avec des chutes de studio d’un album, qu’on vous sort tout de même, car on vous a évité un double album complètement indigeste et qu’on est vraiment bien sympa de vous le sortir quand même dès fois que vous ne frôliez l’indigestion de productions de notre part, aussi futiles qu’inutiles. Il faut dire que l’on retrouve la même ambiance à la fois froide et oppressante que sur Vertikal, mais sans doute avec moins de réussite. Le petit plus de ces trois premiers titres, c’est que les claviers sont bien plus mis en avant, donnant un petite touche futuriste et vangelisienne à l’ensemble, toujours autant inspiré par la bande son de Blade Runner. C’est peut être le titre O R O qui est le plus intéressant, reprenant quelques éléments mélodiques de Passing Through, en plus du chant clair. Mais le problème, comme pour les deux autres titres, c’est qu’il manque quelque chose pour donner un résultat abouti, à part cette impression d’avoir des titres flirtant avec la retro new wave au ralenti, mais, comme pour le cas de ce style de musique, l’on a vite fait le tour de la question en un titre. Le remix du fleuve Vicarious Redemption est une déception: Broadrick nous le sert en version Jesu, mais en mode minimum syndical. Dans tous les cas, vous l’aurez compris, il n’y a aucunement de quoi se damner pour posséder cette réalisation. 

Vertikal II en trois mots : inutile, flasque, redondant


Facebook 

Chargement...

Avis des auteurs

Mauvais
Mauvais