gulo gulo
le 20 août 2015 (1108 lectures)

   Psyché Space Rock

Est-ce que c'est du punk new-wave allemand ? du deathrock solaire ? Est-ce que c'est du black cold-wave dans la manière des vieux Lifelover ? Est-ce que c'est japonais ? Est-ce que les Hybryds ont signé chez Svart ? Est-ce là l'antidote à Dark Buddha Rising ? Est-ce que le terme "big bang" va changer de cible, et désormais désigner le jour où le multivers a résonné comme un gong du son de Domovoyd, Acid Mothers Temple et Queen Elephantine simultanément se faisant botter le cul à s'en décrocher l'anus ?

Bien des questions, on le voit aisément, qu'on n'a pas si souvent l'occasion de caresser en écoutant un disque de sacro-doom. Mais l'Italie est ainsi.

Y répondre, bien entendu : on a autre chose à faire. A commencer par se retenir tant bien que mal de frapper sa tête contre les murs à toute volée.

 

Quant à celle de savoir si j'aurais pu me dispenser d'une pirouette regrettable en conclusion de la chronique de Netrayoni, en revanche...

Padmalotus en trois mots : mise, , feu


Facebook 

Chargement...

Avis des auteurs

Coup de cœur
Coup de cœur