A HORSE CALLED WAR - Stumble at Every Hurdle
2007 · Calculon Records

Détails

Krokodil
le 10 mai 2015 (795 lectures)

   Sludgecore Crust

Pour ceux qui comme moi en ont marre du manichéisme courant, des beaux discours, de la hiérarchisation systématique des choses, qui plus est lorsqu'on parle d'une chose aussi insignifiante et vaine que le sludge, sachez qu'il existe encore des groupes qui s'en battent complètement les couilles et vous prendrons comme votre fast-food préféré... On a beau être en Angleterre, la seule terre à détenir un authentique clone d'Eyehategod - Iron Witch, pour ne pas les citer - une fierté parmi d'autres à l'échelle d'un pays comptant Mr. Bean parmi ses héros de nation - les petits caprices de la sélection naturelle on les laissera donc aux Ultras et aux éminents penseurs de stade. Un hooligan a tout intérêt à avoir un club de prédilection, certes, mais le sludge se confirme une nouvelle fois comme ce refuge sans élite, sans tenant du titre, sans gourou ni leader absolu et indétronable ; juste une fin de soirée comme une autre, avec quelques débris pour nourrir la cirrhose et quelques crevards pour faire les fonds de cendrier... Ainsi, nul besoin de vérifier qui court le moins vite, qui ressemble le plus à Jacques Villeret après 3 mois de décomposition, qui est le plus street-cred dans le rôle du vétéran estropié et accro à la meth, qui détient la palette hépatique la plus complète... En réalité, de Eyehategod à Iron Monkey il n'y a qu'un pas (ce que vous appelez "talent", "honnêteté" whatever, je l'appelle "tenue de route") ; alors répétez-le à ceux qui savent et qui savent tout : le monde bouge, la culture et la contre-culture bougent, le sludge non. Et si l'Art a pour vocation de magnifier le réel - après tout il n'y a que la crème de la crème pour hisser un étron en acrylique sur panneaux de chantier au rang de masterpiece for billionaires only - le sludge quant à lui se contentera d'y apporter (au réel, hein) un arrière goût de fond de poubelles. Je ne pense pas prendre de sérieux risques en vous confiant que ça, les types d'A Horse Called War l'ont parfaitement compris. 

Stumble at Every Hurdle en trois mots : bonne, droite, marteau


Facebook 

Chargement...

Avis des auteurs

 
Excellent
Excellent