VAINAJA - Kadotetut
2014 · Svart

Détails

   Doom death Death metal

Le metalleux vit une époque formidable. Non content de pouvoir aujourd'hui survivre à l'interaction sociale et sans avoir à montrer la tâche noire pour passer la porte du Katabar local, non content d'être débarassé du rite initiatique qui consiste à trouver LA démo culte de Mayhem produite à 53 exemplaires et 20 ans plus tôt pour être accepté dans son cercle, non content de ne plus avoir à vouer un culte à Maiden et Death pour avoir le droit d'exprimer son opinion, non content de ne plus contribuer à faire circuler les aberrants trend, wimp, commercial, voire true sauf sortis de la bouche de Joey De Maio : le metalleux a surtout la chance inouïe de vivre à une époque où les pochettes metal ne sont plus à elles seules pretexte au suicide des étudiants en école d'art. Bien sûr il y a Travis Smith pour ramener le metalleux vingt ans en arrière. Mais dans l'ensemble, le metalleux s'en sort plutôt pas mal. Il peut même prétendre aujourd'hui avoir du goût. Regardez. Même les sites web metal aujourd'hui ressemblent à des sofas. Les disques sortent avec des booklets augmentés et des DVD audio bonus. Rock'hard passe à l'Assemblée. Ô bonheur d'être enfin intégré au vendable concept de culture urbaine.

Vainaja ont tout raté : leur pochette est moche, leur nom est imprononçable, leur disque est récommandé sur Spotify, et leur doom death antédiluvien plaira tout juste au metalleux qui reste sentimentalement attaché à l'époque révolue de ses Bolt Thrower, à savoir personne.

Kadotetut en trois mots : baveux, laid, passiste


Facebook 

Chargement...

Avis des auteurs

Mauvais
Mauvais