T'as des mecs, en 2013, c'est des artistes, et ils se prennent grave la tête.
Ils travaillent leurs oeuvres comme des oufs. Ils intellectualisent. Ils se torturent jusqu'à ce que ça sorte.
Et toi tu te hasardes au vernissage avec ton verre de blanc en main. Et tandis que le galeriste se perd dans ses louanges, toi tu comprends juste pas trop où ils veulent en venir.

Altaar en trois mots : accompli, artistique, strile


Facebook 

Chargement...

Avis des auteurs

 
Mauvais
Mauvais