BURNING SAVIOURS - Unholy Tales from the North
2015 · Transubstans

Détails

gulo gulo
le 14 février 2015 (737 lectures)

   Traditional doom Hard "70s

Franchement, c'était du tout cuit. Le groupe tout auréolé dans mon imagination de l'ambiance sorcières villageoises, tarots et petite vérole de Boken Om Förbannelsen, ce titre suggestif et cette pochette qui accueillait comme une bienveillante femme-éléphant toutes les réponses libidinales de l'auditeur aux dites suggestions, le nouveau Garden of Worm pour appuyer et épaissir le contexte, avec une parenté, a-hem, tant musicale que picturale... Il suffisait de presque rien de leur part, le minimum syndical du talent - y compris la maladresse dans le cas des Burning Saviours - pour que je me pâme et écume tel une bouteille de champagne de la référence à l'œuvre d'Arthur Machen à qui mieux mieux, surpeuplant les chansons de tout le maléfice trouble et primitif que je puisse imaginer...

Et Unholy Tales from the North parvient pourtant à être juste un énième et interchangeable disque rétro-plat. Enfer ! Les morceaux sont toujours aussi décharnés et délavés, mais ce n'est cette fois synonyme que d'indigence ; ambiance, groove, nocuité : carton plein - si j'ose dire. Les disques passés semblaient inspirer aux commentateurs autorisés des comparaisons à Jethro Tull et Cream, ce sur quoi je ne m'avancerai pas, ma seule écoute du seul Aquanaut commençant à remonter un peu ; mais ce coup, c'est bien simple, c'est tellement chiant et mou qu'on dirait Black Sabbath.

Unholy Tales from the North en trois mots : avis, aux, amateurs


Facebook 

Chargement...

Avis des auteurs