FIGHT AMP - Hungry for Nothing
2008 · Translation Loss

Détails

lucas
le 12 février 2015 (631 lectures)

   Stoner Hardcore Noise rock

Le tableau à la sortie du disque était un peu trop gros : Philip Cope qui pose le son, des airs de Kylesa encore sous perfu de Pushead évidents, le tout en plein dans la deferlante de Georgie-core comme ces mi-00's nous en on abreuvé ras la gueule, et dont j'ai été client le temps qu'il m'aura fallu pour me lasser; et à celui qu'il a aura fallu à Kylesa pour s'assumer complètement. On l'oublie ce disque. Assez vite. Et puis quand il revient sur la platine à grand renforts de sa pochette qui claque toujours pas mal on se rend compte qu'il envoie mine de rien une bonne tartelette en travers de la gueule et qu'on aurait pas dû l'oublier autant que ça. Tout simplement. Que le son Cope possède un muscle indéniable, que les morceau bucheronnent leurs idées qu'ils n'ont pas uniques, et que sous leurs airs de pas grand chose ils ont surtout celui de revient-y plutôt que celui d'oubli, au final. Ce n'est d'ailleurs pas vraiment étonnant qu'ils aient su continuer à creuser leur anonymat à coup d'excellents albums, comme de bons second couteaux bien décidés à se faire le meilleur morceau de barbaque.

Hungry for Nothing en trois mots : dcid, frontal, dru


Facebook 

Chargement...

Avis des auteurs