lucas
le 09 février 2015 (605 lectures)

   Grunge Psyché

Il y a des groupes qui savent bien vous mettre sur la piste de leur gogolerie, jugez plutôt : lorsque j'ai vu ces gus jouer, trop tard, complètement défoncés, c'était pour principalement jouer deux à trois minutes de Sweat Loaf, la version terrible des Butthole Surfers, entre strictement chaque morceaux. Pour ce qui est des morceaux eux mêmes, on restera dans le même cadre de défoncerie déglingo aux riffs placardé de fuzz au headbang slo-mo qui ne savent pas trop vers où ils se dirigent si ce n'est tout droit vers le tout début des années 90. Et dérrière l'artytude affichée en demi ton on se fait avoir comme des bleus par ces tubes léthargiques plombés bien difficiles à s'ôter du crane. Et faire chier tout le monde y compris son propre groupe avec Sweat Loaf est digne du respect de tout un chacun.

Social Rust en trois mots : yeux, mi, clos


Facebook 

Chargement...

Avis des auteurs

Coup de cœur
Coup de cœur