gulo gulo
le 23 janvier 2015 (1032 lectures)

   Ambient Psytrance Rituel

La Finlande, ce Japon de l'Europe : quel autre pays que celui dont les premiers noms de groupes qui viennent en tête lorsqu'on pense musique synthétique sont Kemialliset Ystävät, Aarni, Ride for Revenge et Beherit, pour avoir l'idée du psytrance-doom ? Et quel autre sacerdote que SAS Sami "Sapristi" Hynninen, pour être sur le coup ? Il va sans dire que bien entendu, Svart Records parraine cette horreur avec une flegmatique bienveillance.
Est-on réellement surpris d'entendre cet album-ci, ce machin, là ? Sans doute pas, pour être honnête, mais ne pas être surpris ne veut naturellement pas dire l'avoir déjà osé imaginer, et être à l'abri du mystique frisson de découvrir dans le même instant la possibilité de l'existence de la chose, et son éternelle présence dans les étoiles ; on appelle cela révélation, je pense. Car comme de bien entendu, il semble que ce cher Albert soit entouré d'amis qui ont le même appétit instinctif que lui pour la tradition : Zen Paradox, The Klinik, Laibach, Deutsch Nepal - de sorte que tout naturellement resplendit dans leurs dégouttantes grottes musicales la lueur terne et humide de sa voix, dans toute sa japonaise gloire de spectre-gourou de quelque administration des non-morts, plein de mollusque bienveillance.
Évidemment, on pensera plus souvent qu'à son tour à La Maison Moderne, Mynox Layh, Zaraza, et autres protoplasmes de dark wave frigidoïde et néanmoins illuminée, évidemment il y aurait lieu de parler de trad goa préhistorique : enfin, quoi de plus trad doom, aussi ? Évidemment, le disque est rigoureusement magnétique, saturé de magie, de gris phosphorescent, et d'injonction d'aller courir dans la forêt hivernale. Et il n'y a guère à verbaliser beaucoup plus avant à propos d'un disque qui présente toutes les caractéristiques de la plus primitive nudité.


Ah, si : il paraît que les paroles sont à se rouler par terre, mais ça, il n'y a qu'Eyelovya qui pourra vous le confirmer.

Tähtiportti en trois mots : acid, frigidaire, naturiste


Facebook 

Chargement...

Avis des auteurs

Coup de cœur
Coup de cœur