ABBOT - Holy mountain/Black book
2014 · Red sky

Détails

EyeLovya
le 24 décembre 2014 (719 lectures)

   Traditional doom Heavy metal

Le heavy, a n'a jamais effray le finlandais, pour sur. Aprs tout, y'a t-il une autre nation o la proportion de vestes patchs en jean est toujours plus importante que sa prvalence mondiale durant les annes 80 ? Bref, le finlandais n'a que faire du ridicule.
Alors le finlandais fait peu prs tout ce que naze lui semble, y compris de l'occulte de mollusque.
Du revival devenu minemment classique, un semblant de pche cavalire sur un riff qui dboule et semmle les pattes dans son blues ZZ Sabbath, lui-mme rendu amorphe par ce chant totalement ct de la plaque. Tessiture bride trois tons poss peine dans le juste, la vivacit d'un Revelation qui donnerait dans la gaudriole, avec le ternaire d'Uncle Acid derrire, ce Black book se situe la limite du Boby Lapointe doom.
Les deux composantes s'accordaient bien plus logiquement sur ce Holy mountain qui dgouline de partout comme si les Wounded Kings jouaient pour une pub Mont d'Or. La filitation avec le groupe de John Brenner est alors d'autant plus flagrante, ceci prs qu'Abbot l'injecte d'une certaine dose de second degr, je crois, dans cet anti-entrain terrible (on comprend leur admiration pour le style nonchalant de J Mascis), et dans cette mystique nasillarde sans foi, rituel en carton, et ce fuzz de limace peine dommageable aux riffs parfaitement doom pour hippie.
Ouai, parce que tout a passe super bien en fait.

Holy mountain/Black book en trois mots : gauche, rtro, moustachu


Facebook 

Chargement...

Avis des auteurs