KADE STORM - Beyond Blood and Ashes
2014 · [ autoproductions ]

Détails

gulo gulo
le 24 décembre 2014 (837 lectures)

   Doom death Industriel Gothique

Metal indus : difficile de ne pas le constater. Et pourtant... Pour sr, Kade Storm le vit bien ; a ne l'empche pas de grand chose dont il pourrait lui prendre l'envie. Une voix de cochon trs cuir, de cousin de Raymond Watts pour le dire cru ? Emball, c'est pes. Des solos heavy super metal mais qui coulent avec le torve regard fluorescent d'un reblochon qui a pass la nuit dehors sous les tides doigts de la lune, faon ceux de Meshuggah mais genre en bien ? Bon sang mais c'est bien sr, a se mariera tellement bien ! Mets-y donc des glisses la McEntee, l'envie, a fait jamais de mal, et a collera merveille au milieu des zbrures spectrales broadrickiennes, des riffs cubiques, des brumes gluantes et des cadences congestionnes...
Remarquez, probablement est-ce normal de bout en bout, et d au fait que rien de tout ceci n'est rellement voulu tel et conscient - puisque Kade Storm aime se dcrire comme black/doom, et que Kade Storm est un type tout seul, ce qui donne forcment des airs un peu synthtiques par le fait votre camelote. Mais il suffit de dire que s'il veut du black metal, vu l'allure de dessert ultra-sophistiqu uniquement base de mlasse de la chose, et vu ce qu'on a dj dit sur la voix, c'est du Celtic Frost qu'on lui servira - pour voir quel point la ralit dont on parle se situe - en sus de, ds la pochette, son illustration et sa police de caractre, intgrer la catgorie champions des Gravecode Nebula et des Gloom Warfare - la frontire, dlicieuse, dlicate, tnue comme une membrane fragile, et que partant peu savent caresser - entre metal et darkwave, l dans les interlopes pnombres permissives o ne rdent gure que Riti Occulti ; avec la mme russite.

Beyond Blood and Ashes en trois mots : les, bas, instincts


Facebook 

Chargement...

Avis des auteurs