ANATOMIA - Audible Assault (split w/Absconder)
2012 · Horror Pain Gore Death

Détails

gulo gulo
le 31 août 2014 (826 lectures)

   Doom death

Mais qu'est-ce que vous foutez ici ? C'est dans la colonne infos qu'elle est, pour cette fois, la chronique. Vous voyez, prsent ? "Anatomia - Turbo Lover". En soi, a rsume tout ce qu'il y a savoir sur le disque, sa ncessit et tout ce qui s'ensuit - prsuppos ce que chacun admet : que ce morceau de hard glam/wave/Paul Verhoeven constitue le sommet absolu de l'tincelante carrire de Judas Priest.
En un sens, l'ide n'est pas tout fait inoue, pourtant, c'est un peu le retour des Melvins qui reprennent "Going Blind". Dans la ralisation un peu aussi, d'ailleurs. Un peu beaucoup, si vous voulez. Parce que ladite reprise de Kiss tait dj une sorte d'trange monstruosit par sa lenteur, par l'accouplement de cette lenteur, baveuse et incontinente, avec la lubricit paillete du texte qui elle rajoutait un degr de dviance libidinale, par la diffrence d'ge abyssale comme un break doom-death, qui imposait comme une vidence l'harmonie imitative de l'excution... Mais pas tout fait, si vous le permettez. Parce que sans vouloir aucunement mdire des Melvins, pardon mais Anatomia ! Question gluant et question fosses, on grimpe d'un cran : c'est con et srement facile, mais d'emble on dpasse la snilit puisqu'on passe sans un pli dans le post-mortem - cette nuance que pour une fois, n'est-ce pas, ce ne sera pas le malheureux cadavre qui mordra l'oreiller...
C'est mme tel point gluant et contre-nature, cette affaire, que a ne passe pas loin de ne pas fonctionner, figurez vous, et qu'on a bel et bien l'impression que le morceau passe le plus clair de lui-mme se rebeller impuissamment contre l'outrage lui fait, serrer farouchement lvres et cuisses le plus roide qu'il peut en attendant que le laborieux courtisan ait fini de le renifler et le ttonner partout de ses pdoncules d'escargot assidu, ce qui prend bien entendu un temps infini - et si vous avez vu la scne de Microcosmos o deux gastropodes se roulent un palot, eh bien vous avez le solo. Comme quoi, tout compte fait, a fonctionne merveille. Si un mot rsume bien le morceau dans tous les tats mouvants o il fait passer l'auditeur, c'est "incrdulit" ; et il vous prouve qu'on peut en faire une varit insouponne, de galipettes, dans cette veine et au ralenti. Quant ce qu'elles vous ragotent toutes, est une tout autre question.


Vous dites ? Il y a d'autres morceaux sur ce disque ?

Audible Assault (split w/Absconder) en trois mots : congel, turgescent, statique


Facebook 

Chargement...

Avis des auteurs