HALO - Degree Zero Point of Implosion
2000 · Embryo Recordings

Détails

Krokodil
le 22 août 2014 (771 lectures)

   Drone doom Industriel Noise

Assurment le disque le moins groove d'un groupe dont le groove serait celui d'un type frachement amput rampant de douleur dans une tranche jonche de cadavres. Assurment le disque le moins Godflesh de la famille, celui o mme les machines renoncent exister, celui o le bilan ne se chiffre plus, celui o l'on commence envisager pour de bon les mots "gnocide" et "plantaire". Assurment le disque l'exact oppos de Body Of Light, qui est un album de surface, de lumire - comme son titre l'indique - c'est--dire un album souterrain, au sens non-architectural du terme, aussi extrme et repoussant que le processus de dcomposition dont on sent doucement le parfum. En effet, l'origine du Halo qu'on apprcie se trouve l o tout s'achve : dans un cercueil. Les dimensions ne sont pas trs claires, c'est suffisamment serr pour pouvoir apprcier pleinement sa lente asphyxie / agonie, et c'est suffisamment large pour pouvoir s'y recroqueviller et choisir la position la plus confortable pour accueillir la mort. Sordide.

Degree Zero Point of Implosion en trois mots : morbide, pestilentiel, claustro


Facebook 

Chargement...

Avis des auteurs

 
Coup de cœur
Coup de cœur