SLEEP - The Clarity
2014 · Adult Swim

Détails

intheseblackdays
le 23 juillet 2014 (1001 lectures)

   Stoner Psyché

Nous y voil... Un nouveau morceau de Sleep, 20 ans plus tard (Dopesmoker ayant t crit en 93/94). Je me rappelle avoir espr dans une de mes bafouilles que Pike et Cisneros en resteraient une rformation live et laisserait intacte leur maigre discographie (3 albums et un EP) qui compte quand mme 2 monuments du doom enfum, du stoner lourdingue ou ce que vous voulez, le jeu des tiquettes ne m'amuse plus. De plus, Hakius tant dmissionnaire, cela m'aurait paru bien lgitime. Peut-tre par jeu, par dfi ou par intrt, on s'en fout aussi un peu, les revoil avec un morceau offert gnreusement et nous promettent mme un futur album.

Les voir en live en 2012 fut une sorte d'accomplissement, mes tympans en tremblent encore et mme si Hakius n'tait pas de la partie, Roeder n'est pas ce qu'on appelle un remplaant de seconde catgorie et permis une prestation dantesque. Rien craindre donc ce niveau l en studio.


The Clarity se prsente donc nous et tente de reprendre les choses l o le trio de San Diego les avait laisses. Alors bien sr, n'allez pas vous attendre un nouveau morceau fleuve d'une heure et des poussires. Quel intrt? Sleep en a dj rdig les tables de loi et nombreux sont ceux qui les ont singes.
Non, Sleep refait ce qu'il a toujours fait de mieux: du Black Sabbath. Avant Dopesmoker, Sleep a pondu Sleep's Holy Mountain, dbauche de riffs sabbathiens, de groove pachydermique et de feeling.

Ds l'intro, on retrouve cette faon si particulire de riffer de Pike qui, si elle apparaissait encore sur les deux premiers mfaits d'High on Fire, s'tait estompe par la suite. On retrouve avec bonheur cette attaque, cette faon lancinante de faire tourner un thme comme sur Dopesmoker et rsumer, par le fait que Cisneros psalmodie de sa voix claire ses paroles au lieu de les beugler comme d'antan, que Sleep fait du Om est faire preuve d'une mauvaise foi extraordinaire, tant la guitare est ici le guide voir le matre de crmonie (magistral solo) et qu'Om n'a jamais plus sonn aussi mtallique depuis Variations on a theme.
Certes, cette production claire et limpide bien loin de l'abrasivit de celle de Jerusalem , ce chant clair dj entendu et rentendu peuvent drouter ou lasser (les mecs et la technique voluent avec le temps, le budget et les moyens financiers aussi...) mais Sleep ne peut tre cantonn un seul morceau aussi pique fut il. Ses lettres de noblesse furent acquises via un album qui s'il ne remporte pas tous les suffrages compte autant sinon plus dans l'histoire des musiques qui nous animent et mme si je fus plus que sceptique l'annonce de cette runion, qu'il est bon d'entendre Sleep groover nouveau.

The Clarity en trois mots : Sleep, only Sleep


Facebook 

Chargement...

Avis des auteurs