Krokodil
le 07 juin 2014 (1563 lectures)

   Sludgecore Death metal Crust

Ou comment, en l'espace de 3 titres et moins d'un quart d'heure, te perforer la boite crnienne au vilebrequin, te mettre sur les rotules, te laisser avec la bouche cumeuse, tel un dbile profond, les troubles involontaires convulsifs du crackhead qui parasite les trottoirs et le regard vide de son schnauzer crev sur le bord de la route. Ou tout simplement, comment rvler le dbris qui sommeille en toi, l'amoureux de la merde, des grands discours avins et des contacts en tout genre, pourvu qu'ils laissent traces, tches, plaques et hmatomes sur l'piderme.

Que ce soit d'un ct comme de l'autre, on a ici ce qui s'est fait de plus abyssal, de plus putride, de plus acharn et de plus beau en matire de musique-punk--chien. Grief revient avec deux titres (que l'on retrouve galement sur Dismal, ici remasteriss, donc encore plus magiques), corchs mort et gluants comme un subtil mlange de slime, de bile, de foutre et de ptrole ; Dystopia quant eux font dans le death-crust gothique et montre l'tendue de leur savoir-faire en quelques 6 minutes : brutalit du lead imparable et humeurs de corbeaux typiquement post-77. Pour tre franc, je ne sais pas du tout quoi dire tant tout semble vident, tant tout semble anim d'une grandiose et inaltrable vicissitude.

Et si les titres ici prsents se retrouvent ailleurs (en mme temps Dismal, en-dessous de 60 a n'existe pas ou plus), ils ne rendent en aucun cas cet objet facultatif.

Lifeless / Sleep en trois mots : prcieux, unique, fdrateur


Facebook 

Chargement...

Avis des auteurs

Coup de cœur
Coup de cœur