Cyberghost
le 28 avril 2014 (697 lectures)

   Industriel Jazz Dub

Paum dans le brouhaha ahurissant du souk parmi les trafiiquants d'organes au beau milieu de l'Interzone, le soleil cogne, la recherche des mandres obscurs d'un march noir pornographique souterrain. Descente en caveaux dans un coupe-gorge construit sur un temple-bunker oubli la gloire des grands Anciens, un march-bordel vaste comme l'expo-universelle. Pour quelques grammes de plus, la visite est guide. On trouve de tout, on achte de tout, Chaise-gode, torture-toys gogo, mcaniques de circoncision, le savoir-faire des tanneuses de chairs dcadentes, pipes ultraviolentes, drogues sexuelles, monte de rles des plaisirs d'une autre dimension le va et vient incessant vous filer la gerbe, convulsions, le sexe se retourne comme un gant, s'ouvre en vagin bant, au plus profond, le foutre les entrailles s'agglutinent les corps s'entrechoquent dans une transe-lutte rituelle de sang de flammes la danse des btes s'allume dans un carnage funkzulu-marteau-pilon-par-tout-les-trous, les muscles se bandent dans leurs dmonstrations de phromone de foire, essences mles absolus bout de souffle d'haleine brlante de cendres encore suintantes de lumire des incantations vaudou volage du prtre mambo ivre d'alcool et d'aphrodisiaques illgaux. Le pianiste s'croule sur son clavier en mme temps que pitine d'un sabot mal assur dans son dernier soubresaut de vie le veau sacrifi, on scarifie on cisaille pleine viande cette pture frachement enfante, en chantant tue-tte les louanges de notre saigneur, sage-femme d'une faim nouvelle que nulle carcasse ne saurait tancher, et les veines de se gonfler, et les yeux de virer au carmin... chacun mange son voisin.

Possession en trois mots : cogneur, rituel, carnassier


Facebook 

Chargement...

Avis des auteurs

 
 
Coup de cœur
Coup de cœur