BLAAK HEAT SHUJAA - The Edge Of An Era
2013 · Tee Pee

Détails

Rocky Turquoise
le 25 mars 2014 (796 lectures)

   Psyché

a fait un bien fou de voir un certain renouveau dans la scne stoner et assimils franaise, ce surtout quand on a le souvenir il y a dizaine d'annes de la collection de groupes quasi-interchangeables qui jouaient tous les mmes riffs d'obdience Kyuss / QOTSA / Monster Magnet, avec un onirisme et un sens de l'vasion plus qu'absents, et bien malgr leurs efforts chacun.
a fait un bien fou, disais-je, de pas entendre un groupe assimil stoner qui sonne comme du grunge la javel (dans le meilleur des cas) et taill FM (dans le pire), et qui plutt que d'aller sillonner les plages de la cte d'azur va plutt aller crapahuter dans les zones dsertiques des Landes la recherche des quelques matrias du psychdlisme qui s'y planqueraient encore.

Et donc, l'image de Mars Red Sky - meilleure comparaison qu'on puisse faire - Blaak Heat Shujaa prfrent digrer calmement les vieux classiques hardpsych pour les honorer ici dans un jam interminable et aux nombreux garements multicolores. Acid King pour le songwriting gnral, Sleep ou Om pour le ct rituel et brut de dcoffrage, et Earthless pour les allures de jam band auquel il manque par contre encore un poil d'huile de coude pour toucher l'ultime et furieux dbrid : a a au moins le mrite de prouver qu'on a pas forcment besoin d'tre un guitar hero pour envoyer des leads et solos psychs.

J'aurais bien dit excellent, mais il manque encore d'une allumette ou deux pour dmarrer convenablement le pt'. Ou de faon plus politiquement correcte : d'un passage clair de la fe lectricit pour donner vie toutes ces guirlandes d'ampoules multicolores suspendues aux branches des saguaros. Mon petit doigt me dit que si ils bossent a suffisamment a devrait vraiment prendre feu sur le suivant.

The Edge Of An Era en trois mots : sec, dsertique, brut


Facebook 

Chargement...

Avis des auteurs