MOURNING BELOVETH - A Murderous Circus
2005 · Grau

Détails

Derelictus
le 07 mars 2014 (805 lectures)

   Doom death

Un camaeux de gris, une longue complainte automnale, une absorption dans le nant: bien des choses nous traversent l'esprit l'coute de ce A Murderous Circus, mais c'est surtout une certaine dception qui prdomine. Le quintet de Kildare s'appuie sur un savoir faire bien mis en exergue sur ses deux premiers albums, dont The Sullen Sulcus qui l'avait propuls comme nouveau chouchou de la scne. Mais cet album n'est pas un The Sullen Sulcus bis. Les irlandais ont choisi un parti pris bien plus mtallique sur cet album, qui se veut plus dur et froid et moins cantilne dsole comme auparavant. Pour autant, ce disque ne transpire pas du tout la joie de vivre, on y ressent une certaine mlancolie et un abandon dans le vide. Les passages en son clair, assez nombreux, sont l'une des nouveauts sur cet album, et sont l'une de ses russites, donnant une touche plus intimiste l'ensemble. Il y a mme de trs bonnes ides sur chaque composition, voire trs bonne l'instar de ce passage en clair avec ces hurlements en fond sur The Crashing Wave, mais malheureusement il y a trop souvent des passages assez boursouffls et ingaux qui tombent comme un cheveu dans son verre de Guinness. Je pense notamment aux passage mid-tempo qui ne mettent rien en valeur, ou bien des choix dans l'criture qui ne sont pas pertinents. Cela me fait bizarre d'crire ceci, mais certains titres auraient gagn en impact en tant un peu plus concis. Mme la quasi absence du chant clair de Frank est regrettable car elle apportait une dualit apprciable. C'est donc un album en demie teinte que nous avait propos Mourning Beloveth avec ce A Murderous Circus, et si un titre comme Nothing (The March of Death) reste le moment fort de l'album, le reste manque cruellement de consistance.

A Murderous Circus en trois mots : gris, ingal, long


Facebook 

Chargement...

Avis des auteurs