DREAD SOVEREIGN - Pray to the Devil in Man
2013 · Roadburn records

Détails

Derelictus
le 27 février 2014 (765 lectures)

   Traditional doom Heavy metal

Allan Nemtheanga Averill semble tre de plus en plus prolifique ces dernires annes, outre Primordial, il a enchan les albums que ce soit avec Blood Revolt ou bien encore Twilight of the Gods, et bien videmment le Human Antithesis de Void of Silence pour ce qui nous concerne. Voil quil nous propose son nouveau projet, Dread Sovereign, dans un registre qui laisserait envisager une certaine frustration de ne pas figurer sur le band of the week de ce cher Fenriz. Et pour cela il a respect le cahier des charges en se lanant dans un power trio o il tient galement la basse accompagn par son acolyte marteleur de fts de Primordial, et un illustre inconnu la guitare. Ces trois titres ont dailleurs t enregistrs dans des conditions live et mis en boite en peine douze heures.

Old-school vous avez dit ? Et bien oui, car le trio dlivre ici un doom metal faisant rfrence Saint Vitus et Cirith Ungol pour le ct vintage et les quelques acclrations heavy bien senties. Evidemment lon ne se refait pas, et il y a un petit ct occulte dans la musique et dans le chant qui nous rapproche du bon vieux black metal dantan. Il va de soit que cest bourr de clichs, en mme temps ctait sans doute la volont des irlandais, mais cela demeure terriblement bien fait et devient rapidement enttant. Le son rend pleinement justice lensemble, avec ce grain bien sale comme il faut. Il faut avouer que ce qui fait la diffrence chez Dread Sovereign, cest bien entendu le chant de Nemtheanga qui est videmment bien en verve sur cet enregistrement, comme toujours, sadaptant parfaitement au style.

Il ny a rien de neuf sur ces trois titres, mais cest peut tre ce qui en fait son intrt : un groupe qui considre que le doom metal est un sous genre du metal, nen dplaise certains. Pas de fltes, pas de chant fminin, pas de passages psychdliques mal digrs dHawkwind : cest sans doute ainsi que lon pourrait le mieux rsumer la musique des irlandais, lentranant Thirteen Clergy to the Flames rsume bien la situation. Et au-del des personnalits impliques dans ce projet, Dread Sovereign a certainement ce quil faut pour intresser tout fan du genre.

Pray to the Devil in Man en trois mots : old-school, incandescent, occulte


Facebook 

Chargement...

Avis des auteurs