ALTAR OF OBLIVION - Grand gesture of defiance
2012 · Shadow Kingdom

Détails

   Epic doom

Altar of Oblivion nous fait le coup du deuxime album. a devait arriver. On peut aisment leur pardonner puisqu'en faisant le compte, combien de groupes d'epic doom peuvent vritablement prtendre s'tre sentis envahis du mme frisson hraldique la deuxime fois qu'ils sont mont cheval ? Hein ? Vraiment ? Je viens de me farcir la liste des disques du genre chroniqus dans le coin, et j'ai rien qui me soit spontanment saut l'esprit. Mais peut-tre aurez-vous des suggestions en commentaires.

Toujours est-il que sur Grand Gesture of Defiance, la sauce prend moins. Le style a videmment pas foncirement chang, tout au plus est-on moins sur la cavalcade patriotique dcrbre et un peu plus dans le nomadisme guerroyant, mais rien d'extraordinairement dviant non plus. a se dfend pourtant toujours bien, surtout du fait de ce chanteur aux allures de chef de gure dlur qui est tellement heavy qu'on ne peut que s'interroger sur l'incohrence du fait qu'il ne soit pas chauve, mais dans l'absolu, plus rien qui n'voque un retour messianique de Tarass Boulba dans les tranches de la Seconde Guerre Mondiale.

Grand gesture of defiance en trois mots : nomade, microculture, embourb


Facebook 

Chargement...

Avis des auteurs