SUNN O))) - Terrestrials (split w/ ULVER)
2014 · Southern Lord Records

Détails

Krokodil
le 22 janvier 2014 (994 lectures)

   Drone doom Jazz Post rock

Est-il vraiment ncessaire de prendre plus de temps qu'il n'en faut pour relater l'vidence ainsi livre, sous les restes dcomposs du dernier gnocide, et faisant de Terrestrials un phnomne relevant davantage du spectral que du terrestre ? Une rponse toute faite ? Oui : "non". Certaines intuitions ne trompent pas. Celle que l'on va crever un jour en fait partie.
La pente menant au fond du gouffre excav au coeur de la nuit semble abrupte. L'affreuse grisaille matinale s'accorde la perfection au moral des troupes. Et les fragrances enivrantes des toutes dernires heures, entasss comme des btes dans une superficie avoisinant celle du cercueil auquel nous n'aurons pas droit, font presque office de rconfort ; surtout lorsque dj l'aube, la crainte du long couloir fissur vers le peloton d'excution se fait irrsistiblement sentir. La mmoire ne sert plus quoique ce soit, la nudit n'est plus un problme, "l'abstraction a du bon" ; quant au reste, on laissera le soin de faire le bilan au voisinage. La seule chose qui subsiste encore : le pouls, prcaire et prt s'emballer. En dfinitive (et comme a s'y prte bien) Terrestrials - l'image de sa toile suprmatiste - se portera garant d'une transition de premier choix, du supplice de la gravit vers le miracle de l'immatriel. L'heure d'accepter, donc.

Terrestrials (split w/ ULVER) en trois mots : insondable, pluvieux, inquitant


Facebook 

Chargement...